Peau et parfum : un mariage presque parfait

5 idées reçues sur la tenue d'un parfum sur la peau

5 idées reçues sur la tenue de votre parfum

Humer un parfum tout juste vaporisé sur une mouillette et le sentir à nouveau sur votre peau peut parfois laisser deux impressions étrangement différentes. Sans vraiment comprendre pourquoi, vous pouvez penser que c’est à cause d’une mauvaise alchimie avec votre épiderme, ou à cause d’une composition trop volatile du parfum. Découvrez aujourd’hui cinq explications sur la tenue du parfum et son évolution sur notre peau pour comprendre et apprivoiser ce mariage presque parfait !

🚫 Le parfum bon marché n’a pas une bonne tenue

Moins un parfum est cher, plus sa tenue sera faible. Vraiment ? La rémanence, c’est à dire la persistance d’une fragrance, dépend en partie de sa composition. Contrairement à ce que l’on peut penser, les matières les plus onéreuses ne sont pas forcément celles qui tiennent le mieux ! Le parfumeur dispose d’une palette olfactive constituée d’une multitude d’ingrédients. Certains sont volatils, d’autres plus intenses et peuvent être utilisés comme fixateur comme le musc ou l’ambre gris par exemple. La tenue de votre parfum n’a donc aucun lien avec son prix de vente ! Elle est liée directement aux ingrédients présents dans votre fragrance et à leurs dosages.

🚫 Plus un parfum est concentré, meilleur il est !

La ténacité d’un parfum relève aussi de sa concentration en matières premières. C’est le cas par exemple de nos purs parfums, dont le jus est plus intense. Le pur parfum vous promet des gouttes précieuses et puissantes à utiliser avec parcimonie pour s’habiller d’un sillage envoûtant. La difficulté du travail du parfumeur consiste alors à trouver le bon équilibre entre le rendu olfactif attendu et la tenue du parfum. Toutefois, si l’on cherche à trop concentrer une fragrance, l’équilibre peut être rompu et le parfum ne plus se diffuser correctement ou devenir désagréable, voire même entêtant.

Mais certaines compositions sont aussi faites pour être discrètes, fraîches, légères et délicates. Les agrumes ou encore certaines fleurs sont des matières premières aux molécules odorantes plus volatiles, qui s’évaporeront assez rapidement. Mais cela n’enlève rien à leurs qualités olfactives et aux émotions qu’elles pourront susciter. Il en est ainsi pour l’Eau de Cologne, dont les hespéridés rafraîchissants sont assez peu tenaces, mais provoquent un sentiment de bien-être inégalable. Il s’agit simplement d’apprécier un parfum pour ce qu’il est, peu importe le temps qu’il durera sur votre peau…

🚫 Le jus s’est oxydé, son odeur est différente sur la peau

On entend parfois qu’un parfum ne se conserve pas plus de 3 ans, ou que si son jus s’oxyde c’est qu’il a dû tourner. Certains pensent même que cela peut être dangereux pour la peau d’utiliser un parfum « trop vieux ». Bouchez-vous les oreilles et ouvrez grand les narines : un parfum, ça se garde aussi longtemps que son odeur vous plaira. On ne vous mentira pas en vous disant que le parfum c’est comme le vin : plus il est vieux meilleur il devient. C’est bien plus complexe que cela. Car avez-vous déjà senti un parfum retrouvé dans la salle de bain de votre grand-mère ? Une odeur certes vintage, mais qui n’a pourtant rien perdu de sa superbe olfactive !

Il n’y a donc pas vraiment de règle, c’est seulement une histoire de sensations. Nous ne pouvons pas prédire exactement combien de temps un parfum restera stable. Cependant, vous pouvez suivre quelques conseils simples mais efficaces pour bien conserver vos précieux écrins. Il vous faudra parfois aller au delà d’une note de tête où l’odeur de l’alcool se dévoile en premier. Passé cela, vous avez de fortes chances de retrouver l’odeur originale de votre parfum. Si au contraire vous sentez une odeur de plastique, une note métallique ou encore un parfum de vinaigre âpre qui persiste, c’est que votre parfum est trop transformé, à l’image d’un vin bouchonné.

Enfin, pas d’inquiétude quant aux allergies et autres problèmes médicaux : les parfums sont composés en grande partie d’alcool qui agit comme un antiseptique. Le risque sanitaire est donc (carrément) peu probable.

🚫 Mon parfum est trop vieux, il ne sent plus rien sur moi

Nous l’avons déjà vu, l’odorat fait partie de nos sens les plus primitifs. Toutefois, il peut parfois nous jouer des tours ! N’avez-vous jamais eu l’impression de mieux supporter une odeur dérangeante à force d’y être confronté ? Et bien notre nez agit de la même façon pour les senteurs que vous appréciez. Nous avons en effet tendance à nous accoutumer aux odeurs qui font partie de notre quotidien. Votre parfum, vous avez envie de savourer tous les jours et ce n’est pas nous qui vous dirons le contraire ! Mais votre cerveau va progressivement l’assimiler à votre propre odeur corporelle et ne le percevra plus aussi puissant qu’avant.

En effet, les récepteurs olfactifs présents dans notre nez côtoient constamment notre parfum. Pour ne pas saturer et rester en alerte lorsqu’une nouvelle odeur se fait sentir, ils décident de ne plus percevoir notre propre odeur. Mais attention, cela ne veut pas dire qu’il faut en mettre deux fois plus, ou pire, jeter votre flacon à la poubelle ! Voici un petit conseil : laissez votre fragrance de côté quelques temps pour mieux y revenir plus tard. Vous verrez que vous redécouvrirez le parfum que vous aimez tant, et vous risquez même d’en découvrir de nouvelles facettes…

Vous nous demandez également parfois si nous avons changé une formule, car vous avez l’impression que votre parfum n’est plus le même. Mais on ne change pas une formule qui marche, n’est-ce pas ?! Cette impression est aussi liée à votre cerveau qui peut détecter une nouvelle nuance de votre fragrance. Elle peut aussi s’expliquer par l’ancienneté de votre précédent flacon. Son jus avait sûrement un peu évolué au fil des mois/années, les ingrédients volatils s’estompant et laissant place aux matières plus puissantes. En vous procurant un nouveau flacon, vous redécouvrez alors la « vraie » odeur de son jus fraîchement produit. Mais alors, un parfum a-t-il une seule et unique odeur ? Quelle beauté toute cette complexité…

🚫 Sur moi, ce parfum change complètement !

Vous avez senti un parfum sublime sur une personne de votre entourage ou croisée dans la rue. Généreuse, elle vous en dévoile le nom et vous courrez vous l’offrir. Mais là, catastrophe. Sur vous, le charme n’opère pas. Une mauvaise alchimie avec votre peau ? Il est vrai que la peau est un terrain de jeu assez hostile pour les parfumeurs : des températures qui varient, un mélange de molécules qui évoluent selon les conditions climatiques, une acidité que l’on ne maîtrise pas… Pourtant lors de la création d’un parfum, l’équilibre est étudié avec précision et de nombreux tests sur peaux sont réalisés.

Une fragrance est constituée de molécules odorantes qui peuvent subir certaines réactions en raison de leur environnement, jusqu’à en modifier légèrement l’odeur initiale. Là encore, c’est une question de composition. Un parfum composé de matières premières naturelles plus sensibles comme les fleurs, les aromates ou les agrumes a plus de chances d’évoluer sur différentes peaux. Contrairement aux notes boisées des parfums orientaux par exemple, qui sont elles beaucoup plus stables. Mais la peau ne transformera jamais un parfum que vous aimez en fragrance impossible à porter : il s’agit seulement de ressenti. Cette alchimie nécessaire et parfois capricieuse est aussi ce qui rend votre attachement à une fragrance si fort : quand vous avez trouvé le bon, ça peut être pour la vie !

Désormais vous connaissez tous les secrets de la tenue de votre parfum sur votre peau, loin des idées préconçues que l’on entend parfois. Le plus important finalement est de trouver le parfum qui vous collera à la peau, aussi longtemps que vous en aurez envie !

Préférez-vous les parfums plus concentrés qui auront une meilleure tenue ou pensez-vous que c’est l’odeur qui prime avant tout, peu importe sa durée sur votre peau ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *