Parfum chypré : l’origine de cette famille olfactive

Qu'est-ce qu'un parfum chypré ? Découvrez les origines du nom de la famille olfactive Chypre.

Quand la chaleur devient écrasante, vous n’avez qu’une seule envie : respirer l’air frais marin, les pieds plantés dans le sable tiède, à écouter chanter le clapotis des vagues… Mais si les vacances en bord de mer ne sont pas pour vous cette année, vous pouvez tout de même vous évader avec un parfum chypré. Mais au fait, d’où vient le nom de la famille olfactive Chypre et surtout, qu’est-ce que ça sent exactement ? Retour sur un accord emblématique, à l’histoire riche en senteurs !

Parfum chypré, un accord caractéristique

Chaque parfumeur interprète le Chypre à sa façon. Mais à la base, le parfum chypré repose sur un accord construit autour de la mousse de chêne, de la bergamote et du ciste-labdanum. L’agrume apporte une note fraîche et tonique en tête. S’en suit un cœur généralement fleuri dans lequel on peut retrouver de la rose ou de jasmin. En note de fond, le ciste-labdanum et la mousse de chêne viennent apporter du caractère à la composition en lui donnant une facette boisée, animale et végétale. La mousse de chêne étant assez allergisante, elle est depuis plusieurs années remplacée par des ingrédients de synthèse ; l’orcinyl 3 et l’evernyl.

Il est assez difficile de traduire la senteur d’un parfum chypré. Il peut dégager une sensation de sous-bois humides, et renvoie vers de senteurs automnales. Une chose est sûre, c’est que le parfum chypré ne manque pas de caractère !

Depuis sa création, l’accord chypré s’est modernisé et se réinterprète au gré des nez. Les notes puissantes du ciste-labdanum se sont vues remplacer par du patchouli et d’autres notes boisées comme le cèdre ou le vétiver.

Le chypre chez Carrément Belle

Dans notre Collection, cette famille est représentée par notre parfum chypré ïōdé. Sa composition est résolument marine avec un cœur fleuri qui combine jasmin, muguet et rose. Le santal, le patchouli et l’ambre lui apportent enfin un fond boisé et apaisant. Cette fragrance a été créée en eau de parfum puis déclinée en un pur parfum encore plus intense. Mais vous pouvez aussi en savourer les notes marines grâce à la bougie parfumée et les encens, pour vous évader au grand large sans quitter votre canapé !

Les origines du parfum chypré

Voyage en Méditerranée

Comment une petite île de Méditerranée a-t-elle influencé l’univers de la parfumerie en donnant son nom à une famille olfactive ? Pour le comprendre, il faut remonter le temps à l’époque du Moyen-Âge. Associé au parfum, le qualificatif « chypre » s’utilise dès la fin du XIVe siècle. L’île est alors située au cœur d’un carrefour commercial où les matières premières s’échangent entre Orient et Occident. Les chypriotes importent de l’oliban, du nard, ou encore de la cannelle depuis la Syrie et la Phénicie. Mais Chypre n’est pas en reste et son écosystème témoigne d’une variété importante de matières odorantes aux essences recherchées. On y retrouve le ciste labdanum, la marjolaine, l’iris et bien sûr la mousse de chêne. Les parfumeurs chypriotes profitent de tous ces ingrédients et créent l’eau de Chypre. Cette fragrance sera exportée dans toute l’Europe et sa recette sera reprise par les parfumeurs français. À l’époque, cette eau de senteur est vivifiante, à l’odeur sèche, presque rugueuse sur la peau. Elle est majoritairement portée par les hommes.

Peu à peu, le parfum s’utilise comme un moyen de camoufler les mauvaises odeurs, la crasse et permet de se protéger contre les maladies. Ainsi, quelques années plus tard durant la Renaissance, l’eau de Chypre sera utilisée sous forme de poudre pour les cheveux et les perruques. Il apparait aussi à ce moment-là ce que l’on appelle les « oiselets de Chypre » ; des préparations solides que l’on jetait dans le feu pour parfumer l’atmosphère et la débarrasser des miasmes. Des eaux de senteurs aux poudres de perruques, les formules de ces différentes préparations divergent peu et comportent toutes de la civette, du musc et de l’ambre, associées à de la mousse de chêne et de l’iris. Une construction olfactive qui inspirera bien des nez au fil des siècles…

La naissance d’un parfum emblématique : Chypre de Coty

Mais s’il y a bien un parfum qui a vraiment donné naissance à la famille olfactive des chyprés, c’est Chypre de François Coty en 1917. Ce jus novateur et mystérieux émoustillera les nez du monde entier. Le succès de ce Chypre a été tel qu’il est devenu le chef de file de cette grande famille. Mais que sent ce jus emblématique ? Il s’agit d’un mélange à la fois puissant et harmonieux où les agrumes (la bergamote en tête) se combinent aux fleurs (jasmin et rose entre autres) et à des matières de caractère comme la mousse de chêne, le ciste-labdanum et le patchouli.

Lors de sa sortie, le parfum intrigue les femmes, jusqu’alors habituées aux fragrances douces et florales, ou encore aux eaux de Cologne fraîches et légères. La création de Coty reste encore aujourd’hui mythique. Toutefois, si l’on y regarde de plus près, il ne s’agit pas du premier parfum chypré de cette génération. En effet, dès 1850, Guerlain lance l’Eau de Chypre, suivra ensuite Chypre Tentation de Roger & Gallet, et quelques autres créations jusqu’au début des années 1900. Mais si le succès de Coty est aussi fulgurant, c’est parce qu’il est parvenu à marquer une vraie rupture. Alors que les parfums étaient diffusés de façon très limitée et souvent réservés à une élite fortunée, Coty fait de sa création un parfum grand public qui s’adressera à toutes les femmes, les prémices d’un plan marketing en somme ! Il marquera ainsi toute une époque et influencera les parfumeurs contemporains.

Famille nombreuse

La richesse des notes chyprées s’accommode particulièrement bien avec des notes fruitées ou encore florales. Cette famille olfactive regroupe des parfums de caractère facilement reconnaissables, et se divise donc en deux principales sous familles. D’un côté le chypre fleuri (tel que Chypre de François Coty, ou encore notre parfum chypré « ïōdé » chez Carrément Belle), d’un autre le chypre fruité (suite à la création de Mitsouko par Guerlain en 1919, ou de Femme de Rochas en 1944 par exemple). Mais il existe une multitude d’autres accords qui reprennent les fondamentaux du chypre en y ajoutant de nouvelles notes. On parle ainsi de chypre oriental, aromatique, cuir, vert…

Connaissiez-vous l’origine de la famille olfactive du parfumé chypré ? Aimez-vous ses notes ?

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *