Parfum hespéridé et mythe des Pommes d’Or

Le parfum hespéridé est tonique et frais, pas étonnant quand on sait que cette famille olfactive regroupe des fragrances constituées d'agrumes

Après être revenu sur l’origine et l’évolution des chyprés, nous vous proposons aujourd’hui d’étudier de plus près à une nouvelle famille olfactive au nom étonnant. Acidulée et fraîche, la famille olfactive des hespéridés regroupe des parfums constitués essentiellement d’agrumes. Découvrez les origines du parfum hespéridé, dont le nom provient de la mythologie grecque et les caractéristiques de ces fragrances toniques et vivifiantes. Des parfums pour lesquels on se laisse facilement tenter sous l’écrasante chaleur d’un été ensoleillé…

Le parfum hespéridé : ça sent quoi ?

Tour d’horizon

La famille olfactive des hespéridés regroupe les parfums construits autour d’agrumes tels que l’orange, le pamplemousse, la bergamote, le citron… Leurs notes fraîches, légères et toniques proviennent des huiles essentielles de ces fruits, que l’on extrait en pressant leur zeste. Il s’agit de la méthode de l’expression, réservée uniquement aux agrumes, l’une des techniques de fabrication du parfum que l’on vous explique ici. Également appelée citrus, cette famille olfactive est la plus ancienne de toutes, utilisée dès l’apparition des premières eaux de Cologne au XVIIe siècle. Les notes hespéridées sont acidulées et pétillantes, très appréciées pour la fraîcheur qu’elles apportent à une composition. Vous les retrouverez principalement en note de tête des fragrances, ce que l’on ressent dès l’envolée des premières nuances.

Passage de notes en revue

Si tous les agrumes ont la fraîcheur pour dénominateur commun, chaque fruit est différent et apportera sa touche personnelle à une fragrance. Les grands classiques s’accompagnent aujourd’hui de notes assez inédites qui permettent au parfumeur d’étoffer sa palette de senteurs agrumées. Parmi les notes les plus utilisées dans le parfum hespéridé, vous trouverez :

  • Le citron : il offre une facette très dynamisante et acidulée. C’est une note « montante », qui va prendre de l’ampleur au contact des autres ingrédients. Son huile essentielle est très utilisée en parfumerie aussi bien dans les eaux de Cologne que dans les compositions plus complexes.
  • L’orange : amère, douce, bigarade… Toutes les oranges ne sont pas à mettre dans le même panier ! Tantôt douce et pétillante, ou amère aux tonalités vertes, les différentes variétés d’orange sont des notes représentatives du parfum hespéridé.
  • La bergamote : l’huile essentielle de bergamote est plus complexe que celle du citron. Elle possède une senteur unique, très raffinée. C’est la note hespéridée par excellence. À la fois florale et sucrée, mais aussi verte et amère, elle agit comme un fixateur pour créer un véritable bouquet de senteurs.
  • La mandarine : elle fait rayonner toutes les fragrances hespéridées ! Comme un vrai rayon de soleil, l’huile essentielle de mandarine apporte un aspect à la fois vert et ensoleillé aux accents légèrement amers, qui proviennent de sa peau.
  • Le pamplemousse : Entre le pomelo et l’orange douce, le pamplemousse est un hybride. Et son odeur traduit son caractère unique : frais, sucré, mais aussi amer et éclatant. Il dévoile un côté tonique et dynamisant et s’accorde parfaitement avec le vétiver notamment mais aussi avec les notes fruitées et aromatiques.

Mais cette liste est loin d’être exhaustive. Il existe encore une multitude d’agrumes qui peuvent s’intégrer dans les compositions : cédrat, yuzu, kumquat, clémentine, limette…

Le parfum hespéridé version Carrément Belle

Chez Carrément Belle, enkor est un parfum hespéridé par excellence. Une ancienne eau de Cologne créée en 1991, dont nous avons retravaillé la formule quelques années plus tard. Pourquoi ? Pour lui apporter davantage d’intensité et vous permettre d’en profiter encore plus longtemps sur votre peau. D’eau de Cologne, enkor est devenu une eau de parfum qui n’a rien perdu de son aspect rafraîchissant et vivifiant.

Les essences de pamplemousse de Cuba et de citron d’Argentine se mélangent à la lavande de Bulgarie et au romarin d’Afrique du Nord. Un soupçon de patchouli d’Indonésie vient parfaire ce voyage olfactif et réchauffer ce parfum frais… presque givré ! Un coup de fouet agrumé et pétillant où d’autres agrumes comme la mandarine sont apaisés par le bois de figuier, à l’ombre duquel on s’offre une sieste parfumée bien méritée. Les agrumes se mêlent ainsi à un cœur de fleurs légères et un fond chypré boisé. Du soleil en flacon…

Les origines du parfum hespéridé

Le mythe des pommes d’or

Dans un jardin divin situé sur une île de la mer Égée, vivent trois nymphes appelées les Hespérides. Filles d’Atlas et d’Hespéris, ces nymphes veillent sur l’arbre des Pommes d’Or. Des pommes qu’on ne touche qu’avec le nez, car elles procurent l’immortalité à quiconque les goûte, et qu’Héraclès finira par dérober. Si la légende ne dit pas exactement quels fruits étaient ces « Pommes d’Or », il s’agirait d’oranges selon de nombreuses interprétations. Inconnues des Grecques, la couleur et les reflets de la peau des oranges les rendaient semblables à des pommes… dorées ! Ainsi, lorsque les Grecques découvrirent les premiers agrumes importés d’Asie au IIIe siècle avant J.-C., ils les nommèrent tout naturellement les hespéridés. Selon les romains, ce jardin des Hespérides se situe entre la Sicile et la Calabre, dans les vallées parfumées où poussent les plus beaux agrumes.

La naissance du parfum hespéridé

Les hespéridés ne font donc leur entrée en parfumerie qu’après une expédition asiatique d’Alexandre le Grand. Il rapporte en Grèce des plants de cédrat. L’orange amère est cultivée dès le Xe siècle par les Arabes dans le bassin méditerranéen, puis la bergamote apparaît au XVe siècle en Calabre. Côté technique, la naissance du parfum hespéridé prend sa source avec la découverte de la distillation à la vapeur d’eau, concrétisée par Avicienne, mais également grâce à la distillation de l’alcool qui ouvrira la voie à une nouvelle forme de parfumerie.

Les premières notes hespéridées apparaissent dès 1370 avec la création des premières eaux de senteurs. On pense notamment à l’eau de la Reine de Hongrie. Cette eau miraculeuse se compose entre autres de romarin, de sauge que l’on associait avec du cèdre et de la bergamote. De nombreuses eaux de senteurs sont ensuite apparues comme l’eau de Mélisse des Carmes, le Vinaigre des quatre voleurs… Si les recettes diffèrent, elles intègrent toutes des agrumes. Mais la naissance du parfum hespéridé revient sans aucun doute à l’apparition de l’Eau de Cologne. La recette originale de Jean-Marie Farina comportera du citron, de la bergamote, du petitgrain mais aussi du néroli. Cette eau admirable, au carrefour de l’hygiène, du médicament et de la beauté, traversera les âges pour perdurer encore aujourd’hui dans des mélanges tout aussi frais et toniques.  

Le parfum hespéridé, bon à marier !

Les notes hespéridées sont légères et du coup assez volatiles. Et c’est pour cela qu’on les a longtemps cantonnés au rang des eaux de Cologne peu rémanentes (c’est-à-dire qui ont une faible tenue sur la peau). Mais elles s’associent aujourd’hui à des cœurs floraux et des notes de fond boisées, chyprées ou musquées pour sublimer les notes de tête d’eaux de toilette ou de parfum !

Parmi ces sous-familles, on retrouve notamment les hespéridés aromatiques. Le parfumeur ajoute ainsi aux agrumes une palette d’aromates comme la lavande, la menthe, la sauge, le thym… Cette sous-famille reste assez proche des formulations des eaux de Cologne. On pense également aux hespéridés épicés. La fraîcheur des agrumes est alors twistée par l’intensité des épices telles que la cannelle, le poivre, le gingembre… Dans les accords hespéridés boisés, les compositions toniques s’accordent au patchouli ou au santal et se rehaussent de notes poudrées à l’image de l’iris ou du mimosa. Vous l’aurez compris, les hespéridés ne se résument pas seulement aux eaux de Cologne et il existe aujourd’hui mille façons de les marier pour créer des sillages incroyables.

Êtes-vous adepte du parfum hespéridé ? Quels agrumes aimez-vous sentir dans vos fragrances préférées ?


Découvrez les fragrances citées dans cet article

Pack Découverte
Pack Découverte
Testez nos parfums
15€
eau de parfum enkor
enkor
eau de parfum
dès 35€

6 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *