Les notes poudrées en parfumerie

Les notes poudrées apportent de la douceur à un parfum

Après avoir parlé des notes vertes ou encore des nuances épicées en parfumerie, l’heure est venue de nous intéresser à d’autres senteurs présentes dans la palette du parfumeur : les notes poudrées. Ces odeurs à la fois douces et sensuelles évoquent des senteurs cosmétiques ou des souvenirs d’enfance. Alors que se cache-t-il derrière ces nuances moelleuses et cotonneuses qui chatouillent nos nez ? Découvrez comment les parfumeurs créent cette sensation olfactive et comment ils l’accordent dans vos compositions.

L’histoire des notes poudrées

Les origines

Comme son nom l’indique, le parfum poudré rappelle des effluves de talc, de rouge à lèvres et de cosmétiques vintage. D’ailleurs, l’origine de cette sous-famille olfactive nous vient directement de la poudre de riz. Il s’agit de l’un des secrets de beauté les plus anciens au monde. Cette poudre venue d’Asie est obtenue grâce à des grains de riz moulus, et fut très prisée par les geishas.

En Europe, on utilise de la farine pour se blanchir la peau, signe de richesse et de raffinement. Mais la famine de 1740 rend cette denrée très rare. La poudre de riz deviendra l’alternative et saupoudrera alors tous les visages et les perruques de la bonne société dès le XVIIe siècle. À ces grains moulus on commence à ajouter de la poudre de rhizomes de différentes plantes, comme l’iris, devenu référence en la matière. La légende dit que c’est Catherine de Médicis qui fut à l’origine de cette trouvaille, en ajoutant de la poudre d’iris broyé dans ses soins pour la peau. C’est la naissance des notes poudrées.

L’évolution

Doucement mais sûrement, ces odeurs délicates imprègnent le quotidien et témoignent d’une certaine forme de beauté et de douceur. Il faudra attendre le début des années 1900 pour que les premiers parfumeurs s’intéressent vraiment à ces tonalités. À l’époque où les fragrances florales romantiques rencontrent un grand succès, les notes poudrées viennent ajouter une touche de sensualité et une dimension plus profonde à ces jus « proprets ». En 1912, la maison Guerlain dévoile l’Heure Bleue, l’une des premières fragrances à mettre en avant l’iris et la violette aux côtés du musc et de la vanille. D’autres créations viendront ensuite élargir ce patrimoine olfactif et les notes poudrées s’imagineront de différentes façons.

Depuis quelques années, ces nuances « poudre de riz », parfois un peu désuètes, délaissent ce côté vintage pour se moderniser en s’acoquinant de notes gourmandes ou ambrées.

Comment créer une note poudrée ?

Pour recréer la sensation olfactive de la poudre de riz ou du talc, le parfumeur peut avoir recours à plusieurs méthodes, en utilisant divers types d’ingrédients. Les fragrances poudrées révèlent souvent des matières premières similaires mais qui savent se montrer sous des jours nouveaux, au gré des inspirations et des nez !

Plantes et fleurs

Depuis Catherine de Médicis, l’iris est sans conteste la vedette naturelle pour créer des notes poudrées. Considéré comme une matière première d’exception, l’iris est un ingrédient très onéreux. Cette plante est utilisée en parfumerie pour son rhizome, c’est-à-dire sa tige souterraine. Après une succession de procédés techniques, on parvient à récupérer l’irone, le constituant le plus noble et parfumé de la racine. C’est grâce à cette matière que l’on obtient une note poudrée délicate, sèche avec des sous-tons boisés aux accents de violette. Cette senteur est aérienne et légère, tout en s’imprégnant durablement sur la peau ou les vêtements.

La violette délivre également un parfum poudré. Mais cette fleur a un rendement très faible. En effet, plus d’une tonne de fleurs est nécessaire pour obtenir environ 30 grammes d’extrait. C’est pour cela que ces notes sont majoritairement créées grâce à la chimie de synthèse. On a ainsi pu identifier dès la fin des années 1800 l’alpha ionone, une molécule odorante à la tonalité poudrée, présente naturellement dans la fleur de violette.

Les molécules de synthèse

Du côté de la synthèse, il existe plusieurs molécules aux senteurs poudrées. On retrouve ainsi les ionones dont l’odeur est douce, florale avec un aspect fruité, presque « bonbon ». On pense également à l’héliotropine, molécule synthétisée à partir de la fleur d’héliotrope. Son parfum est aussi poudré et floral avec un côté amandé. On le compare souvent avec l’odeur de la fameuse colle Cléopâtre qui a marqué l’enfance de beaucoup d’entre nous !

Autre molécule à l’odeur poudrée : la coumarine. Cet actif, présent en grande quantité dans la fève tonka, évoque l’odeur du foin et de la poudre d’amande. Ses notes sont sèches et on l’utilise aussi dans les accords vanillés.  

Les mariages olfactifs des notes poudrées

En créant une sensation olfactive durable, les notes poudrées sont généralement positionnées en cœur ou en fond d’une composition. Elles se marient ainsi à presque toutes les familles olfactives pour leur apporter une touche de douceur mais aussi de sensualité. On les retrouve dans les fragrances orientales, pour adoucir de ingrédients puissants tels que l’ambre, la vanille ou encore le patchouli. Les notes poudrées s’accordent aussi à merveille avec les fragrances florales et fruitées en leur apportant de la profondeur et de la rondeur. Si elles se retrouvent davantage dans des parfums dits féminins, ces notes séduisent aussi les gentlemen qui recherchent des fragrances aériennes et élégantes.

Les carrément belles fragrances poudrées

Chez Carrément Belle, la Baigneuse aime se repoudrer le nez avec des odeurs délicates et cotonneuses. C’est pour cela que ces notes sont à l’honneur dans certaines de nos fragrances, aux côtés d’ingrédients emblématiques ou d’accords plus mystérieux.

kilim est une fragrance orientale aux notes épicées

kilim : l’orient à portée de nez

Dans la fragrance orientale kilim, les notes poudrées sont subtilement placées au cœur de la composition pour apporter de la rondeur aux ingrédients fleuris et fruités. Grâce à un soupçon de fève tonka, ce parfum oriental et boisé s’habille d’un sillage envoûtant.

les notes épicées sont prédominantes dans 555 grâce au poivre, à la cannelle et au girofle

555 : notes poudrées et irisées

Dans 555, vous retrouverez la douceur poudrée de l’iris en note de fond. Cette note délicate s’associe ici avec la puissance du poivre pour donner une essence atypique et unisexe. Dans cette fragrance inclassable, l’iris se marie aussi à un départ fusant et agrumé, pour s’évanouir dans un fond ambré très sensuel et chaleureux.

vanille est un parfum gourmand aux notes orientales et épicées

Douce et vanillée

Avec vanille vous vous sentirez tout de suite lové(e) dans une fragrance à la fois gourmande et sensuelle. On retrouve dans la composition de ce parfum de l’héliotrope qui accentue le côté amandé et poudré de la fragrance, mais aussi de la coumarine qui apporte encore plus de profondeur.

musc originel est un parfum discret qui ne manque ni de caractère ni de sensualité

Enveloppant musc originel

En quelques gouttes, musc originel vous enveloppe d’un sillage chaud et poudré aux notes animales. Les nuances poudrées s’expriment ici grâce à l’iris qui dégage une sensation olfactive réconfortante et sensuelle, ainsi que des nuances florales. Un sillage au caractère unique !

Aimez-vous les notes poudrées, et arrivez-vous à les reconnaître dans les parfums ?


Découvrez les fragrances citées dans cet article

Pack Découverte
Pack Découverte
Testez nos parfums
15€
kilim
eau de parfum
dès 35€
eau de parfum 555
555
eau de parfum
dès 35€
eau de parfum vanille
vanille
eau de parfum
dès 35€
eau de parfum musc originel
musc originel
eau de parfum
55€

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *