Notes aromatiques : un punch de fraîcheur

les notes aromatiques chatouillent nos narines de nuances fraîches et végétales

Utilisés depuis la nuit des temps, les aromates se sont fait une place de choix autant dans nos assiettes que dans nos parfums ! Ces herbes fraîches possèdent de grands pouvoirs odorants qui délivrent encore aujourd’hui leur fragrance au cœur de nombreuses compositions. Sauge, lavande, thym, romarin ou basilic, les notes aromatiques chatouillent nos narines de nuances toniques, végétales et anisées. Laissez-vous porter par ce vent de fraîcheur olfactif !

L’histoire des notes aromatiques

Les origines

Avec le bois, les aromates figurent certainement parmi les tous premiers ingrédients utilisés pour créer des compositions parfumées. Dès l’Antiquité, on cueille ces herbes fraîches pour créer des substances à ingérer, à brûler ou à frictionner à même la peau. En remontant il y a plus de 5000 ans en arrière, les notes aromatiques occupent déjà une place centrale dans l’utilisation des fragrances. Les prêtres égyptiens concoctaient des onguents aromatiques pour la toilette des statues de divinités. Ces parfums deviennent « la propre odeur du dieu, la sueur qui est sortie de sa chair »*. Les grecs ont recours quant à eux aux plantes aromatiques locales : origan, thym ou marjolaine deviennent alors des ingrédients essentiels pour composer des produits odorants. Parfumerie et aromathérapie sont étroitement liées.

Au Moyen-Âge, le parfum revêt encore une fonction médicinale très forte. On voit fleurir partout dans les abbayes des « jardins de simples », c’est-à-dire des potagers aromatiques où sont cultivées des « simples ». Il s’agit en réalité d’herbes médicinales telles que la sauge, la camomille ou encore l’estragon. C’est le début de la phytothérapie.

L’évolution

Si les notes aromatiques ont plus ou moins toujours cohabité avec la parfumerie, il faut toutefois attendre le début du XVIIIème siècle pour que cette facette soit réellement mise en avant dans une fragrance. Le tout premier parfum aromatique sera l’eau de Cologne, créée en 1709 par l’italien Giovanni Maria Farina. Loin des senteurs lourdes et opulentes de l’époque à base de civette ou d’ambre, cette composition vivifiante est en réalité un hydrolat mélangé à de l’eau de vie dans lequel s’intègrent des agrumes et des herbes aromatiques. On retrouve dans sa formulation de la marjolaine, du thym, du romarin, mais aussi des racines d’angélique, de l’absinthe et de la lavande.

Reléguant les parfums capiteux au second plan, les colognes vont très vite conquérir tous les nez grâce à cette impression de fraîcheur et de dynamisme créée par les notes aromatiques et hespéridées. L’industrialisation de la parfumerie et sa démocratisation contribueront au XIXème siècle à diffuser cette nouvelle fraîcheur parfumée. Les notes aromatiques s’émanciperont des eaux de Cologne en 1934, avec le lancement de Pour un homme, par Caron. La maison de parfumerie signera ainsi le premier parfum aromatique masculin, qui ouvrira la voie à des nombreuses autres compositions.

La fraîcheur en flacon

Que sont vraiment les notes aromatiques ?

En parfumerie, on utilise le terme « aromatique » pour désigner toutes les herbes fraîches qui entrent dans la composition d’une fragrance. Dès lors que ces notes sont « séchées » on va plutôt parler de nuances épicées. Cette sous-famille olfactive, également appelée agreste, rassemble donc des matières premières naturelles et fraîches comme le romarin, le basilic, la menthe, l’anis étoilé, la lavande, la sauge, … En bref, toutes les plantes et herbes aromatiques que l’on peut retrouver dans nos jardins et nos placards, et qui vont diffuser leur parfum dans les compositions. Une très grande variété de plantes entre ainsi dans la création des notes aromatiques. Pour les intégrer aux fragrances, les nez utilisent majoritairement des huiles essentielles aux multiples facettes, extraites ou distillées directement à partir des végétaux.

Description olfactive

Les notes aromatiques évoquent généralement des parfums à la fois doux, frais et tonifiant. Ces nuances dévoilent un caractère assez énergique, dynamique et vivifiant. Le côté viril et brut de cette facette en a fait l’emblème des fragrances masculines, le pendant des notes florales pour les jus féminins. Les parfums aux notes aromatiques restent toutefois difficiles à classer tant les nuances varient selon les ingrédients utilisés. On distingue des notes citronnées qui vont venir apporter du peps à la fragrance, mais aussi des senteurs mentholées qui exhalent une certaine fraîcheur. Parmi ces notes figurent aussi des facettes camphrées, à l’aspect presque médicinal, ainsi que des nuances anisées qui évoquent un côté herbacé, subtilement épicé.

Les accords aromatiques

Les notes aromatiques libèrent des nuances assez puissantes, bien que parfois volatiles. On les retrouve d’ailleurs souvent en tête ou au cœur de la pyramide olfactive d’une fragrance. Souvent à la base des jus masculins, cette facette s’harmonise parfaitement avec les accords fougères et les fragrances hespéridées. Mais leur côté intemporel et universel en fait aussi un véritable atout olfactif pour réveiller une fragrance florale, pour sublimer des tonalités épicées ou pour rehausser un accord boisé. Les notes aromatiques s’intègrent aussi harmonieusement dans les parfums marins pour dévoiler des nuances fraîches et ensoleillées. On les retrouve également dans des jus chyprés et ambrés pour y apporter un soupçon de fraîcheur.

Les notes aromatiques de la Baigneuse

Ces senteurs à la fois végétales et subtiles font partie intégrante de notre Collection. Elles distillent leurs nuances tonifiantes dans certaines de nos fragrances en les illuminant d’une véritable bouffée de fraîcheur !

les notes épicées d'alo se trouvent dans les baies roses, qui apportent un vrai coup de fouet olfactif

Fraîcheur aquatique

Dans l’eau de parfum alõ, un accord aromatique s’associe à la fraîcheur de la calone, une molécule de synthèse qui évoque les embruns marins. Avec le gingembre, les baies roses ainsi que des notes agrumées, ce cocktail est un véritable shot festif et vivifiant. La puissance aromatique relève la composition pour revigorer les nez d’une senteur intense.

l'eau de parfum ïōdé dévoile une fragrance chyprée, aux notes marines et fleuries

Cap sur ïōdé

Toujours dans le registre marin, ïōdé intègre lui aussi une facette aromatique. Cette fragrance dévoile d’abord une envolée marine qui se marie ensuite avec un cœur fleuri. Ici c’est la sauge scarlée qui confère à ce parfum son aspect aromatique. Cette matière première apporte à la composition une odeur ambrée et musquée qui permet de créer une tonalité chyprée.

enkor est une eau de parfum vivifiante aux senteurs vertes et agrumées

Caractère agrumé

Avec enkor, on retrouve les notes aromatiques dans un accord frais et boisé. Les agrumes sont réveillés par les nuances vertes et tonifiantes de la lavande, de la badiane, du romarin et de la sauge. Cette fraîcheur pétillante crée un sillage vert qui finit par se fondre dans un parfum plus chaleureux grâce à des nuances boisées qui viennent dévoiler un véritable équilibre olfactif.

l'eau de parfum alfred kafé met en avant le café et la lavande

Le langoureux alfred kafé

Les notes aromatiques offrent à alfred kafé un contraste à la fois lumineux et langoureux. Dans ce jus caféiné, la lavande vient révéler ses nuances vertes aux côtés des tonalités herbacées de la menthe et de la sauge aux accents boisés. Ce parfum d’abord pensé pour les carrément beaux séduira aussi les nez féminins qui veulent éveiller leur sens avec une composition énergisante.  

Quelles sont vos notes aromatiques favorites ?


Découvrez les fragrances citées dans cet article

Pack Découverte
Pack Découverte
Testez nos parfums
15€
eau de parfum alõ
alõ
eau de parfum
dès 35€
eau de parfum ïōdé
ïōdé
eau de parfum
dès 35€
eau de parfum enkor
enkor
eau de parfum
dès 35€
eau de parfum alfred kafé
alfred kafé
eau de parfum
dès 35€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *