Le parfum au cannabis : nouvelle tendance ou coup de communication ?

le parfum au cannabis se développe de plus en plus et diffuse des notes aromatiques et camphrées

Remède magique anti-stress, huile bienfaisante, ingrédient miracle contre les insomnies… L’industrie du CBD est en train d’exploser ! À tel point que certains nez s’intéressent à cette matière aussi clivante qu’intrigante pour l’introduire dans des fragrances. Mais le parfum au cannabis peut-il vraiment s’imposer sur nos coiffeuses ? Quels sont réellement les ingrédients utilisés dans la confection de ces compositions ? Mettons le nez dans cette nouvelle tendance parfumée…

Histoire, mythes et botanique

Les origines du cannabis

Connu depuis toujours au presque, le cannabis fut l’une des toutes premières plantes domestiquées par l’homme à l’ère du Néolithique en Asie. Selon certains écrits, l’Empereur chinois Shen Nung aurait été un fervent consommateur de cette plante hypnotique pour soigner ses divers maux. Au cours de l’histoire, des conquêtes de territoires et des flux migratoires, le cannabis a été importé et cultivé presque partout dans le monde. Son usage a toujours été accompagné d’une grande part de symbolisme et de nombreuses croyances. Considéré comme une plante magique, le cannabis fait partie des matières végétales sacrées de l’hindouisme. Il aide à entrer en transe et à communiquer avec le monde sacré. Lié à différentes divinités au cours des siècles et des civilisations, il accompagne les Hommes dans leur quête spirituelle et soigne les maladies.

En France, le cannabis est introduit en masse au retour des soldats de la campagne d’Égypte en 1798. L’usage se popularise peu à peu au sein d’une classe aisée, du côté des artistes, écrivains et autres peintres. Napoléon l’interdira totalement quelques années plus tard, marquant le début de la législation de sa consommation.

CBD, THC, chanvre, cannabis… Quelles sont les différences ?

Alors que les usages en cosmétique et en parapharmacie se développent, il est parfois difficile de s’y retrouver parmi toutes les appellations que l’on peut retrouver. Vous pensiez que le cannabis et le chanvre désignaient le même chose ? Que le CBD et le THC étaient plus ou moins identiques ? Pas vraiment ! Il existe quelques subtilités à connaître. On fait le point :

Le cannabis 

C’est la plante verte aux grandes feuilles dentelées que l’on connaît tous. C’est cette plante-là qui peut être ingérée, mâchée, ou fumée comme stupéfiant pour ses effets psychotropes. En fait, le cannabis renferme une multitude de cannabinoïdes à l’intérieur de ses tiges, de ses fleurs et de ses feuilles. Ce sont ces substances chimiques sécrétées par la plante qui vont agir sur notre système nerveux. Parmi les différents cannabinoïdes, on identifie le fameux THC (ou tétrahydrocannabinol de son petit nom). C’est cette substance psychoactive qui vous fera « planer » ou carrément somnoler.

D’ailleurs, la teneur en THC va déterminer le nom et le l’utilisation de la plante. Les variétés contenant plus de 0,2% de THC sont ainsi appelées cannabis. Le cannabis utilisé pour un usage thérapeutique ou « récréatif », autrement dit celui qui n’est pas légal en France, contient en réalité entre 5 et 20% de THC, oui rien que ça ! Quant au haschich, il s’agit tout bonnement de la résine de cannabis, extraite des fleurs de la plante.

Le chanvre

Cette plante est en fait une variété de cannabis qui a pour caractéristique de ne contenir que très peu de THC (moins de 0,2%) mais d’être très riche en CBD. Autrement dit, fumer du chanvre ne vous enverra pas dans un monde parallèle ! Il existe de nombreuses variétés de chanvre. Celui-ci peut se cultiver de façon industrielle pour fabriquer du tissu, du plastique ou encore du papier. Le chanvre s’emploie également en cosmétique sous forme d’huile mais aussi en cuisine avec ses petites graines bourrées de propriétés.

Le CBD

Ce sont les 3 petites lettres que l’on voit de plus en plus, et dont le commerce semble exploser depuis quelques mois/années. Comme le THC, le CBD (cannabidiol de son vrai nom moins vendeur) est un cannabinoïde présent dans le cannabis. Mais contrairement à son cousin borderline, il n’est pas psychotrope et ne déclenche donc aucun effet sur votre comportement. Au contraire, cette substance semble montrer des effets bénéfiques selon certaines études. Le CBD permettrait ainsi d’agir sur les insomnies, de soulager certaines douleurs chroniques, d’embellir la peau, de diminuer le stress… Extraite à partir des fleurs de chanvre, l’huile de CBD se consomme sous toutes les formes : infusion, crèmes, gouttes, gommes et bien d’autres.

Le parfum au cannabis

Tendance bien sentie

Face au succès du CBD et plus généralement de l’utilisation du chanvre en cosmétique, l’industrie du parfum a tenté de se creuser les narines pour introduire cette nouvelle matière en créant du parfum au cannabis ou au CBD. Des notes enivrantes et hypnotisantes sont ainsi devenues des arguments alléchants pour vanter les mérites de ces fragrances à l’univers transgressif. Et oui, fumer tue, mais sent tout de même plutôt bon selon les marketeurs ! Les arômes cannabiques se font sensuels, presque charnels. On est loin des effluves de brûlé ou d’herbe poussiéreuse que certains cherchaient à camoufler à grand renfort de bombe désodorisante. Mais le parfum au cannabis, qu’est-ce que ça sent vraiment ?

L’odeur du cannabis

Pour comprendre l’intérêt olfactif du chanvre ou du cannabis, il faut regarder sa composition de plus près. Si ses propriétés médicinales ou cosmétiques découlent du CBD, son odeur se diffuse à l’état naturel grâce à la présence dans la plante de substances appelées terpènes. Les terpènes sont en fait des hydrocarbures produits par de nombreuses plantes, dont le cannabis. Ces hydrocarbures se composent de molécules odorantes. On retrouve des terpènes dans plusieurs végétaux comme la menthe, la cannelle, la lavande, etc. Le cannabis contient environ 200 molécules différentes issues des terpènes. C’est pour cela qu’il dégage de très nombreuses facettes selon ses variétés.

La note de cannabis démarre sur de l’acidité pour évoluer vers un cœur herbacé, presque balsamique. On distingue généralement un côté aromatique très présent, avec un aspect mentholé et camphré. Il est résineux, lavandé et évoque l’odeur du foin, des algues ou des fruits. Il s’agit majoritairement d’une senteur sèche et boisée qui dégage des nuances animales voire goudronnées.

Un accord artificiel

Même si le parfum du cannabis au naturel est puissant, l’huile de CBD ou de chanvre n’est finalement que très peu odorante. À tel point que ces matières premières ne s’utilisent pas dans la confection des fragrances. C’est pour cette raison que le parfum du cannabis se recréé de façon artificielle dans les compositions. Les nez utilisent donc des accords de matières premières naturelles et synthétiques pour reproduire cette odeur complexe. Les parfumeurs peuvent ainsi piocher dans leur palette des notes soufrées avec le pamplemousse par exemple, de la sauge pour l’aspect aromatique, du tabac, du foin et même du vétiver pour ses nuances fumées et terreuses. Si olfactivement parlant cet accord semble intéressant, méfiez-vous des marques peu scrupuleuses qui vous vendent un parfum au cannabis aux vertus bien-être et relaxantes… Ce sont simplement des arguments marketing !

Que pensez-vous de la tendance du parfum au cannabis ? Aimez-vous cette odeur si caractéristique ?


Découvrez nos fragrances

Pack Découverte
Pack Découverte
Testez nos parfums
15€
les eaux de parfum
Les eaux de parfum
50ml et 100ml
dès 35€
Les purs parfums
Les purs parfums
50ml
70€

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *