Le parfum à l’heure du clean et du green

le parfum clean et green, qu'est-ce que cela veut dire réellement ?

Plus que jamais ces dernières années, développement durable et responsabilité sociétale sont au cœur des nouvelles préoccupations de l’industrie de la cosmétique et de celle de la parfumerie. Face aux nouvelles attentes des consommateurs, les marques s’engagent pour proposer du parfum clean et green. Mais que cela signifie-t-il réellement ? Quels sont les impacts sur vos flacons ? Entre arguments marketing et véritables initiatives, on fait le point.

La clean beauty, c’est quoi ?

Un sillage de fond

Ces dernières années, le sillage de la « clean beauty » monte en puissance. Cette « beauté propre », en version française, s’est imposée comme une réelle évolution plutôt qu’une simple tendance passagère. Elle a ainsi donné aux marques l’impulsion du changement pour fabriquer et proposer des produits plus transparents et respectueux de notre peau ET de l’environnement. Car oui, quand on parle de clean beauty, l’un ne va pas sans l’autre. Apparu aux États-Unis au début des années 2000, ce concept s’est largement étendu depuis 2010, poussant les industriels et les plus petits fabricants à revoir leur copie, de la formulation jusqu’au packaging. Ce mouvement a alors touché nos produits d’hygiène, du dentifrice en passant par le shampoing, mais également les produits de soin pour la peau et bien sûr le maquillage. Avoir une salle de bain « eco-friendly » est ainsi désormais bien plus accessible qu’avant.

Et le parfum clean dans tout ça ?

Et cette nouvelle direction n’a pas tardé à emprunter le chemin de la parfumerie. Si, il y a 10 ou 15 ans, le parfum vegan ou éco-responsable n’était clairement pas un argument de vente à la mode, la démarche des parfumeurs a aujourd’hui bel et bien changé. Pour toucher une nouvelle génération ou tout simplement pour participer au changement, de nombreuses maisons, quelle que soit leur taille, ont fait évoluer leurs produits.

Mais la démarche reste complexe et le discours moins “décryptable” que celui de la cosmétique plus classique. En effet, le cas du parfum est un peu particulier. En Europe, les fabricants de cosmétiques sont obligés de faire apparaitre la liste complète des ingrédients sur l’étiquette selon la nomenclature INCI. Pour des raisons de confidentialité, les parfumeurs peuvent ne pas mentionner la totalité des substances contenue dans le jus. Mais pas de panique, nous vous donnons nos astuces pour y voir plus clair.

Un parfum clean et green : de la plante à l’essence

Cultures responsables et chimie verte

La démarche de la « clean beauty » intervient déjà en amont de l’assemblage des ingrédients. Il s’agit dans un premier temps de sourcer des matières premières naturelles et de mettre en place des filières durables pour les cultiver en accord avec les producteurs locaux. Qu’il s’agisse du patchouli d’Indonésie, du cèdre de Virginie ou encore des bergamotes de Calabre, les parfumeurs ne s’intéressent plus seulement qu’à la senteur, mais bien au processus complet de production de la matière. Empreinte carbone, utilisation d’eau et d’énergie, méthodes agricoles, conditions de vie des cueilleurs… Ce sont autant d’éléments que tous les acteurs de l’industrie de la parfumerie prennent en considération. Cela fait partie intégrante de la désormais célèbre RSE (responsabilité sociétale des entreprises).

Et le “clean” s’exprime aussi dans l’extraction de ces matières premières. La chimie verte est désormais un moteur de transformation clé dans l’industrie des fragrances. Des initiatives sont ainsi menées pour obtenir les essences des végétaux de façon moins polluante grâce à l’extraction à froid ou au CO2 supercritique par exemple. Autre avancée significative : l’upcycling. Cette méthode consiste à utiliser des déchets rejetés par d’autres industries, agro-alimentaire notamment, pour recréer des matières odorantes. De cette manière, certaines sociétés de composition utilisent de la purée de fruit jetée par des marques de jus, pour créer des essences naturelles. On parle également de plus en plus de biotechnologie blanche pour concevoir de nouvelles molécules à partir de réactions enzymatiques. Un concept expliqué en détails dans cet article inspirant du magazine Nez.

Tout est bon dans le flacon ?

La composition du parfum : clean = naturel ?

Comme « clean » rime bien souvent avec « green », certains discours publicitaires favorisent la confusion et l’amalgame. Alors est-ce qu’un produit respectueux est forcément 100% naturel ? Pas automatiquement ! Et oui, les ingrédients d’origine naturelle ne sont pas forcément éco-responsables. Il y a des fleurs ou encore des arbres qui se font rares à cause d’épisodes climatiques. D’un autre côté, la culture de certaines matières premières pose des problèmes éthiques ou géopolitiques.

Au risque de se répéter, on insiste quand même : la synthèse est une réelle aubaine pour les parfumeurs. Elle permet d’éviter l’utilisation de produits d’origine animale ou de trop tirer sur la corde de la planète, dont les ressources ne sont pas inépuisables. Un parfum clean peut donc mêler de belles matières premières naturelles avec toute la modernité et la créativité proposées par les molécules de synthèse.

Le parfum clean, du packaging au marketing

Au-delà de la composition, un parfum clean est aussi beau à l’intérieur qu’à l’extérieur ! L’engagement pousse le curseur au niveau du packaging, de l’utilisation des matériaux et de la quantité de plastique. Sur-emballage et clean beauty ne font généralement pas bon ménage. La question du flacon rechargeable se pose là aussi de plus en plus, poussant les créateurs à réinventer leur façon de vendre du parfum. Côté marketing, le concept du clean fonctionne aussi. Certains usent (et abusent) de ces arguments dans leurs campagnes publicitaires pour afficher leurs engagements. Des marques diffusent également des campagnes où les photos ne sont plus retouchées. Elles mettent en scène des égéries qui ne répondent plus forcément aux codes rigides (et ancestraux) de la mode et de la beauté.

Les engagements de Carrément Belle

Chez Carrément Belle, nous avons toujours prôné la transparence dans notre discours, bien avant la tendance de la « clean beauty ». Et pour cause, notre philosophie depuis 1988 est de faire cohabiter harmonieusement la beauté des ingrédients naturels avec ceux issus de la synthèse. Proposés au juste prix toute l’année, nos flacons sont en verre recyclable, tout comme l’est le carton de nos étuis. Pour élaborer nos fragrances, nous travaillons avec des artisans et des partenaires de proximité. C’est ce qui nous permet de promouvoir un savoir-faire local et de s’inscrire dans une fabrication à faible impact environnemental.

Mais nous avons encore du travail et des idées pour s’inscrire dans une démarche encore plus éco-responsable et durable. Nous vous avons d’ailleurs interrogé dernièrement sur la suppression du film plastique qui entoure nos produits, et nous cherchons actuellement une solution pour supprimer le plastique de nos emballages tout en garantissant l’inviolabilité de vos produits. En parallèle, l’équipe réfléchit à la création d’un flacon rechargeable unique sur du long terme. Si vous avez d’autres suggestions ou des envies, nous serions ravis de les entendre !

Alors, la tendance du parfum clean et green, c’est clair pour vous ?


Découvrez nos fragrances

Pack Découverte
Pack Découverte
Testez nos parfums
15€
les eaux de parfum
Les eaux de parfum
50ml et 100ml
dès 35€
Les purs parfums
Les purs parfums
50ml
70€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *