Glossaire

Dans notre univers, les senteurs et les mots se mélangent pour écrire de belles histoires parfumées. Avec ce glossaire du Parfum, nous souhaitons clarifier certains mots techniques et replacer d’autres termes plus courants dans un contexte parfumé. Deux narines averties valent mieux qu’une, alors ne perdez pas une occasion d’enrichir votre culture olfactive ! Cliquez sur un des mots pour voir apparaître sa définition, puis sur « la suite ici » pour en savoir plus…

Le glossaire du parfum

A

L’absolue est le résultat d’un extrait de plante. Ce concentré est obtenu grâce à la technique de l’extraction aux solvants volatils. Cette méthode consiste à faire macérer des plantes dans une cuve qui subissent plusieurs lavages successifs permettant d’entraîner les molécules odorantes. Le solvant est ensuite porté à ébullition pour délivrer une concrète (pour les fleurs) ou une résinoïde (pour les autres végétaux). Après plusieurs lavages et glaçages, la concrète donne naissance à l’absolue. 

Un accord naît de l’association de plusieurs matières premières ou notes simples créant une odeur singulière. Son harmonie dépendra de l’intensité de chacune de ces notes et de l’équilibre des dosages. Les parfumeurs peuvent ainsi utiliser des accords boisés, épicés, fleuris ou fruités par exemple comme base dans leurs compositions.

Les aldéhydes sont des composés de synthèse qui existent à l’état naturel dans le zeste des agrumes. Ils sont utilisés pour leurs propriétés olfactives reconnaissables à leur odeur chaude, grasse, métallique mais aussi parce qu’ils apportent puissance, tenue et volume à une fragrance. Le parfum aldhéydé le plus célèbre est sans doute le N°5 de Chanel. 

L’amande n’existe pas dans son état naturel en parfumerie. Ce sont des matières de synthèse qui permettent de reproduire ses notes douces, et poudrées 👉 la suite ici

À ne pas confondre avec l’ambre gris (matière première d’origine animale utilisée en parfumerie), la pierre d’ambre est d’une couleur jaune-orangée. Sa formation provient de la fossilisation de la résine des conifères. On retrouve l’ambre sur de nombreux bijoux.

À différencier de la pierre d’ambre à la couleur jaune-orangée (résine fossile des conifères), l’ambre gris est une matière première d’origine animale provenant de la concrétion de cachalot. Après une certaine durée de flottaison, l’ambre gris s’échoue sur les plages sous forme de fragment rocheux  👉 la suite ici 

L’anosmie est un trouble de l’odorat qui entraîne une perte ou une forte diminution de la sensibilité aux odeurs. 

B

La Baigneuse est l’emblème de Carrément Belle. Elle a été dessinée par l’artiste Frédéric Jammes et s’affiche fièrement sur nos flacons depuis 1988.

Lorsque l’on parle de de note balsamique dans un parfum, il ne s’agit pas de l’odeur âcre du vinaigre, au contraire ! Ces notes se retrouvent généralement dans les compositions orientales où elles apportent une facette chaude, suave et sucrée. Ces notes sont créées notamment par l’ajout de baumes ou de résines. Par exemple, la vanille ou le benjoin sont considérés comme des notes balsamiques.  

En parfumerie, la base décrit la structure olfactive élémentaire d’une composition. Il s’agit d’un mélange de composés odorants souvent préétabli, qui constitue la première étape lors de l’élaboration d’un parfum.

Le benjoin ou baume du benjoin provient d’un arbuste de type sytrax que l’on retrouve en Indonésie, en Grèce ou encore au Laos 👉 la suite ici

La bergamote est un agrume, le croisement entre un citronnier et un oranger bigaradier, que l’on retrouve essentiellement en Calabre en Italie. Pour obtenir l’huile essentielle de bergamote, on extrait son zeste grâce à la technique de l’expression 👉 la suite ici

Le bulbe olfactif est une région de notre cerveau dédiée à la perception sensorielle et notamment au traitement des odeurs transmises par les neurones olfactifs, nos capteurs sensoriels présents dans notre nez. Il constitue une véritable bibliothèque olfactive.

Les parfums boisés représentent une famille olfactive aux notes chaudes, comme le santal et le patchouli, et parfois sèches, comme le cèdre et le vétiver. La base de ces compositions généralement perçues plutôt masculines est le plus souvent constituée de notes de lavande ou hespéridées.

C

En parfumerie, on obtient l’absolue de café grâce à l’extraction par solvants volatils des graines de café torréfiées 👉 la suite ici

La calone est une molécule de synthèse qui permet de créer des accords marins ou aquatiques. Son odeur fraîche, légèrement anisée et aqueuse évoque l’air iodé et les embruns. On la retrouve dans alõ, notre fragrance créée à partir du souvenir d’un cocktail frissonnant savouré en bord de mer.

La cannelle est l’écorce d’un arbre tropical qui, une fois séchée au soleil, s’enroule sous forme de bâtonnet. En distillant ces écorces on obtient de l’essence de cannelle 👉 la suite ici

On dit qu’un parfum est capiteux lorsqu’il surexcite l’odorat, voire qu’il le sature. Sauf s’il s’agit d’un choix assumé, les parfums capiteux nous renvoient souvent à des compositions qui ne semblent pas harmonieuses et dont l’odeur est entêtante.

Le cassis est une baie noire à la peau lisse. Il est un des rares fruits à pouvoir être utilisé en parfumerie sous forme naturelle 👉 la suite ici

Le cèdre est un conifère qui pousse sur un sol sec et pauvre mais a aussi besoin de beaucoup de soleil. L’odeur du cèdre est verte, sèche et résineuse 👉 la suite ici

Chypre provient du nom du parfum que François Coty a ainsi baptisé à sa sortie en 1917. Le succès de ce Chypre a été tel qu’il est devenu le chef de file de la famille des chyprés qui regroupe des parfums fondés principalement sur des accords de mousse de chêne, ciste-labdanum, patchouli, bergamote… 

Le ciste-labdanum provient d’un petit arbuste qui pousse dans un environnement de garrigue. Lorsque l’on s’y penche de plus près, on aperçoit une résine qui le recouvre pour le protéger et l’empêcher de se déshydrater, appelée labdanum 👉 la suite ici

Le citron est un agrume dont on utilise l’essence contenue dans l’écorce du fruit. On obtient l’huile essentielle de citron grâce à la méthode de l’expression 👉 la suite ici

La civette est une matière première animale provenant de ce petit mammifère qui serait le croisement d’un renard et d’un chat en Ethiopie 👉 la suite ici

La concrète est une pâte odorante (solide ou demi-solide) obtenue après l’extraction aux solvants volatils de certains végétaux comme le jasmin, la rose ou la mousse de chêne pour ne citer qu’eux. 

La coumarine est une substance naturelle organique. Elle est le composant principal de la fève tonka et son odeur est douce et poudrée. Utilisée notamment pour reproduire l’odeur de l’amande, elle a été l’un des premiers composés naturels à être synthétisé. La coumarine évoque une odeur de paille séchée, de tabac ou de foin. Elle est largement utilisée dans les parfums orientaux ou boisés.  

Un peu à part dans la parfumerie, cette famille olfactive abrite des parfums aux notes sèches, essayant de reproduire l’odeur caractéristique du cuir 👉 la suite ici

D

La distillation repose sur la capacité de la vapeur d’eau à capter les huiles essentielles. La matière première à distiller (pétales, graines, racines…) est disposée sur un plateau perforé dans un alambic. Celui-ci se remplit ensuite d’eau portée à ébullition. En s’élevant, la vapeur d’eau dégagée s’imprègne des principes odorants de la matière première. L’essence extraite est récupérée dans un condensateur puis dans un séparateur. L’eau se sépare des éléments odorants par décantation et les huiles essentielles peuvent alors être récoltées et utilisées.  

Dans un parfum, la note dominante est celle qui est la plus perceptible d’un point de vue olfactif.  

E

L’Eau de Cologne est une célèbre solution alcoolique créée au XVIIe siècle par Jean-Marie Farina. Elle doit son nom à la ville de Cologne en Allemagne où elle a vu le jour pour la première fois. L’Eau de Cologne est composée essentiellement d’alcool, mais son cœur vient des huiles essentielles provenant des hespérides. À cette base d’alcool s’ajoute donc bergamote, citron, orange, néroli, petit grain, parfois quelques aromates et fleur d’oranger. Aujourd’hui, on utilise l’appellation Eau de Cologne pour définir une catégorie de parfums composés principalement d’essences d’agrumes, de néroli, de lavande et de romarin, dosées à environ 5%. On vous explique ici la différence entre Eau de Cologne, eau de toilette, eau de parfum et parfum.

Plus concentrée en matières premières et donc plus précieuse que l’eau de toilette (EDT), l’eau de parfum (EDP) est parfaite pour vous accompagner au quotidien grâce à sa finesse et sa meilleure rémanence. On vous explique ici la différence entre Eau de Cologne, eau de toilette, eau de parfum et parfum. 

L’eau de toilette est plus concentrée en matières premières que l’eau de Cologne mais moins que l’eau de parfum. Son sillage est léger et c’est généralement le type de parfum que vous retrouvez en parfumeries sélectives. On vous explique ici la différence entre Eau de Cologne, eau de toilette, eau de parfum et parfum.

L’encens provient de la résine d’arbuste qui pousse sur des sols arides et chauds comme en Ethiopie, au Soudan ou encore en Inde ou en Somalie. Sa fonction est de protéger l’arbre contre l’attaque des insectes 👉la suite ici

L’enfleurage est une technique de fabrication du parfum. Elle repose sur la capacité des corps gras à absorber naturellement les odeurs. Cette méthode se pratique à chaud ou à froid, selon la résistance des plantes. Pour l’enfleurage à chaud, les plantes macèrent dans des graisses préalablement réchauffées, jusqu’à obtention de leur essence. Ce corps gras, appelé pommade, est ensuite placé dans une batteuse avec de l’alcool qui va se charger de son odeur. Après plusieurs filtrages, on obtient l’absolue. L’enfleurage à froid permet de traiter les fleurs plus fragiles dont les pétales sont déposés sur une fine couche de graisse froide. 

L’eugénol est un liquide jaune visqueux, qui est le principal constituant du clou de girofle et dont l’odeur en est très proche : épicée, boisée, fumée. Il est également naturellement présent dans l’huile essentielle de cannelle. En parfumerie il est souvent utilisé à l’état synthétique pour recréer notamment l’accord floral de l’œillet. On retrouve l’eugénol dans de nombreuses compositions orientales et boisées.

L’expression est une méthode de fabrication uniquement utilisée avec les agrumes. L’expression à froid permet de récupérer les huiles essentielles qui se trouvent dans leur zeste. L’écorce est séparée du fruit et percée de petits trous pour ensuite être pressée mécaniquement. Ce procédé délivre un mélange d’huile odorante et d’eau. La filtration de cet extrait permet enfin de séparer les parties aqueuses des huiles essentielles.

L’extraction en parfumerie consiste à dissoudre la matière première du végétal dans un solvant que l’on laisse ensuite s’évaporer. Les végétaux sont immergés dans une cuve en acier appelée « extracteur » et sont ensuite soumis à des lavages successifs aux solvants qui se chargent de leurs odeurs. Le solvant parfumé est alors porté à ébullition. L’évaporation du solvant, plus volatil que la matière extraite du végétal, délivre un corps gras : la concrète pour les fleurs, ou le résinoïde pour les matières sèches. Après plusieurs lavages à l’alcool et plusieurs glaçages, la concrète purifiée donne naissance à l’absolue. 

Le principe repose sur l’utilisation du gaz CO2 mis dans un état supercritique, c’est-à-dire à un niveau de pression élevé. Dans cet état, le gaz agit comme un solvant qui, une fois plongé dans la matière première, extrait tous les éléments actifs sans chauffer et sans ajout de produit chimique. À la fin du procédé, on récupère le CO2 par dépressurisation, ce qui en fait une méthode très écologique car totalement recyclable. 

F

Les familles olfactives permettent de classer les parfums. Cette classification est un outil traditionnel chez les parfumeurs pour regrouper les parfums selon leurs caractéristiques et leurs constructions olfactives. Il existe 7 grandes familles olfactives que l’on vous présente ici. 

La fève tonka est une petite graine noire provenant du teck brésilien, un arbre qui pousse à une trentaine de mètres de hauteur. À l’état brut, la fève a une saveur grillée et amandée évoquant le caramel ou le foin séché 👉 la suite ici

Certains produits odorants naturels ou synthétiques peuvent être qualifiés de fixateurs. Ce sont des substances non volatiles utilisées pour augmenter la ténacité d’une composition en ralentissant le taux d’évaporation des composants plus volatils. Il s’agit de l’un des grands défis de la parfumerie puisque c’est l’un des facteurs les plus importants qui fait le succès d’un parfum.

La fleur d’oranger est une fleur blanche provenant du bigaradier. Aujourd’hui cultivée au Maroc et en Tunisie, la fleur d’oranger est trop fragile pour être distillée 👉 la suite ici

Lys, muguet, lilas, chèvrefeuille, pivoine, freesia, gardénia, œillet, violette, jacinthe : on appelle fleurs muettes certaines fleurs dont on ne peut extraire l’essence ou l’absolue naturellement. Leurs odeurs sont reproduites grâce aux matières de synthèse.

La famille olfactive florale est l’une des plus prisées. Elle regroupe des parfums dont le thème principal est une fleur : rose, jasmin, violette, lilas, muguet, narcisse, tubéreuse, etc. Elles forment un véritable bouquet floral très apprécié des femmes notamment en Occident, mais aussi des hommes plus généralement en Orient.

Cette dénomination de fantaisie ne prétend pourtant pas se rapprocher de l’odeur des fougères. Elle comprend un accord généralement réalisé avec des notes boisées, de lavande, thym, romarin, mousse de chêne, coumarine, bergamote, etc. Les parfums issus de cette famille olfactive sont souvent constitués de notes viriles et masculines.

Une fragrance, par opposition avec le terme générique d’odeur, sert généralement à désigner un produit parfumé plaisant. Aujourd’hui la fragrance est utilisée comme synonyme de parfum.

G

Le géranium rosat est une plante originaire d’Afrique. En parfumerie, on utilise l’huile essentielle de géranium obtenue par la distillation de ses feuilles et de ses tiges 👉 la suite ici

Le girofle est une plante cultivée à Madagascar, en Indonésie ou à Zanzibar, dont les fleurs sont ramassées à la main lorsque les boutons sont prêts à s’ouvrir 👉 la suite ici

Le gingembre est une racine utilisée depuis la nuit des temps pour ses vertus culinaires et médicinales. Aujourd’hui cette épice entre dans les compositions des différentes familles olfactives comme les orientaux, les hespéridés ou encore les boisés 👉 la suite ici

Le glaçage est une opération qui permet de refroidir une solution alcoolique pour faciliter la précipitation des substances les moins solubles, les cires végétales, afin d’obtenir un produit limpide après filtration. Cette opération intervient dans la technique de l’extraction aux solvants volatils pour purifier la concrète.

H

L’hédione, ou dihydrojasmonate de méthyle, est l’une des matières de synthèse les plus utilisées en parfumerie. Découverte au début des années 60, cette molécule est présente dans l’absolue de jasmin et aussi dans le thé. L’hédione est utilisée dans de très nombreuses compositions pour renforcer la fraîcheur et la diffusion d’un parfum. Elle a une odeur légère et subtile de jasmin, verte voire légèrement citronnée.  

L’héliotropine est une molécule de synthèse qui existe toutefois à l’état naturel et se trouve en petite quantité dans la feuille de violette. Elle se présente sous la forme d’une poudre cristalline et son odeur est assez proche de la coumarine, douce et poudrée, quelque part entre la vanille et l’amande. Elle reste toutefois plus florale et délicate.  

On entend par « hespéridés » les huiles essentielles obtenues par expression du zeste des fruits tels que le citron, la bergamote, l’orange, le pamplemousse, etc. C’est dans cette famille olfactive que l’on retrouve les premières Eaux de Cologne utilisées par les hommes et les femmes.

L’huile essentielle est une matière première naturelle obtenue soit par distillation soit par expression. Également appelée essence, elle désigne les produits aromatiques et volatils extraits des végétaux.

L’hyperosmie est un trouble de l’odorat qui exacerbe les capacités à sentir les odeurs. Elle se manifeste parfois chez les femmes enceintes.

I

Les ionones et méthylionones sont un ensemble de composés synthétiques qui permettent de reproduire une note de violette. Ces matières synthétiques ont une odeur très douce, poudrée, florale, suave, sucrée, chaude qui rappelle les bonbons à la violette. Elles sont très utilisées dans les accords floraux et notamment dans label rose, notre fragrance précieuse et sauvage.

L’iris est une plante à rhizome qui se décline en plus de 200 espèces. Il s’agit d’une matière première très appréciée des parfumeurs. Toutefois, l’iris est aussi l’une des plus onéreuses puisqu’il faut patienter pendant 3 ans pour que les rhizomes (tiges souterraines) de la plante sèchent avant de pouvoir les distiller 👉 la suite ici

L’isobutyl quinoléine est une matière synthétique qui recrée l’odeur du cuir, aux notes chaudes, terreuses, vertes, de tabac et de réglisse. Également appelé IBQ, cette molécule a une odeur très puissante et brute et doit être maniée avec précaution ! C’est pour cela qu’elle est utilisée dans très peu de de compositions.

J

Il existe deux variétés de jasmin utilisées en parfumerie : le sambac et le grandiflorum. L’absolue de jasmin grandiflorum a une odeur chaude, sucrée, fruitée et opulente tandis que celle du jasmin sambac est plus verte et fruitée, rappelant la banane et la fleur d’oranger 👉 la suite ici

Le jus est un terme utilisé en parfumerie pour désigner la solution alcoolique concentrée du parfum. 

K

Le Kôdo est l’art d’apprécier les parfums. Cette pratique ancestrale et unique au monde provient du Japon et fait partie des trois arts traditionnels avec l’ikebana et la cérémonie du thé. Le Kôdô consiste à créer des compositions odorantes essentiellement à base de bois parfumés. Elles sont ensuite données à sentir à un public de connaisseurs au cours d’une cérémonie appelée Kôkai. Le Kôdô repose sur l’aptitude à reconnaître et à mémoriser les odeurs, et à en discerner les différentes nuances pour ainsi entraîner son nez !

L

La lavande est une matière première fréquemment utilisée en parfumerie. Elle est majoritairement cultivée dans le sud de la France et en Bulgarie 👉 la suite ici

La lécythiophilie est l’art de collectionner les miniatures de parfum.

M

La macération est la technique qui consiste à créer un contact prolongé, allant de quelques jours à plusieurs mois, entre le concentré et l’alcool afin d’extraire à froid les constituants solubles d’une solution. Pendant la macération, les substances végétales forment un précipité éliminé après glaçage et filtration qui permettent d’obtenir un liquide limpide. 

La matière première est le constituant élémentaire d’une formule en parfumerie. 

La mémoire olfactive est la capacité de notre cerveau à enregistrer les odeurs senties antérieurement que l’on associe à des souvenirs. Encore plus intense que l’ouïe ou la vue, l’odorat est une perception sensorielle reliée directement à l’amygdale et au bulbe olfactif, les zones de notre cerveau qui créent et fixent les souvenirs, et qui emmagasinent les émotions. La mémoire olfactive est la plus ancienne de nos mémoires puisqu’elle apparaît dès notre plus jeune âge.

Le miel est une substance sucrée fabriquée par les abeilles à partir du nectar de fleurs. En parfumerie, il n’existe pas d’huile essentielle de miel. Les parfumeurs peuvent utiliser l’absolue de cire d’abeille 👉 la suite ici

Les mouillettes, ou touches à sentir, sont des bandelettes de papier dont la qualité est spéciale : sans colle et très absorbant. Elles sont destinées à être trempées ou vaporisées avec une matière première ou une composition qui nous permet ensuite d’en apprécier la qualité et d’en suivre l’évolution. Découvrez ici nos conseils pour découvrir un parfum de façon optimale.

La mousse de chêne est un lichen. On la retrouve sur différents arbres comme les sapins, les pins, les saules, les cèdres et également sur certains arbres fruitiers 👉 la suite ici

Le muguet est une fleur muette qui ne peut pas être extraite naturellement. Il est donc reconstitué à l’aide de la synthèse et notamment grâce à l’hydroxycitronnellal 👉 la suite ici

À l’origine le musc est une matière première animale provenant de la sécrétion odorante d’une glande abdominale du chevrotin porte-musc mâle 👉 la suite ici

N

L’essence de néroli est une huile essentielle produite à partir de la distillation de la fleur du bigaradier (contrairement à l’absolue de fleur d’oranger obtenue par extraction aux solvants) 👉 la suite ici

Le nez est l’organe de l’olfaction. Ce terme sert aussi à qualifier un parfumeur-créateurEt sans lui, nous nous demandons bien ce que nous ferions ! 

Un parfum est composé de plusieurs dizaines, voire centaines, d’ingrédients. Ceux-ci se révèlent en 3 actes bien distincts, 3 notes qui dévoilent son caractère et forment sa pyramide olfactive.

La premièrela note de têteest composée des éléments olfactifs les plus légers (notes agrumées et aromatiques). Sa durée est de quelques minutes à 2 heures maximum.

La note de tête s’estompe progressivement et vient ensuite la note de cœur. Moins explosive, elle incarne cependant le thème principal du parfum. Elle est composée de notes fleuries, vertes, fruitées ou épicées, et demeurera sur votre peau pendant 3 heures environ. 

Enfin, une ultime odeur va se lier intimement à votre peau, pour ne plus la quitter pendant des heures durant, voire plusieurs jours sur vos vêtements. Il s’agit de la note de fond, composée d’ingrédients tenaces, généreux et captivants (notes boisées, balsamiques), qui s’attache à faire durer votre fragrance dans le temps et fixe les notes de tête et de cœur pour donner de la profondeur au parfum.

O

L’odorat est l’un des cinq sens qui nous permet de percevoir, d’analyser et d’enregistrer les odeurs.

L’essence d’orange douce est obtenue par expression à froid du zeste de l’orange douce. Son principal constituant est le limonène 👉 la suite ici

Sous la dénomination de « parfums orientaux », que l’on appelle aussi « parfums ambrés », ont été regroupées des compositions ayant des notes douces, poudrées, vanillées, ciste-labdanum, ou animales très marquées.

Parfois le jus de votre parfum change. Ce phénomène s’explique par son oxydation : une réaction chimique qui intervient lorsque le parfum est en contact prolongé avec l’oxygène de l’air, ou soumis fortement à la lumière ou à la chaleur.

P

Le parfumeur dispose d’une palette olfactive qui est constituée de l’ensemble des matières premières naturelles ou synthétiquequ’il utilise pour créer ses fragrances.

L’étymologie du mot parfum vient du latin per fume, qui signifie « par la fumée ». En effet, dès l’Antiquité, les peuples utilisent des substances odorantes telles que le bois ou des végétaux qu’ils assemblent, mélangent et brûlent pour produire des fumées aux odeurs différentes. Aujourd’hui un parfum désigne une composition odorante dont l’odeur est agréable. C’est ainsi que l’on distingue une odeur d’un parfum, grâce à son caractère plaisant. On vous explique ici la différence entre Eau de Cologne, eau de toilette, eau de parfum et parfum.

La parosmie est un trouble de l’odorat qui fausse la perception des odeurs. Une personne atteinte de parosmie confond les odeurs entre elles.

Le patchouli est mis à l’honneur dès 1921 par Coty et la nouvelle famille olfactive des chyprés. Mais c’est au début des années 70 avec l’apparition de la génération hippie que le patchouli deviendra le symbole du flower power 👉 la suite ici

L’huile essentielle de petitgrain s’obtient par la distillation à la vapeur d’eau des branches et des feuilles du bigaradier, également appelé oranger amer 👉 la suite ici

Le poivre est une épice qui provient des baies du poivrier et fait partie de la famille olfactive des orientaux. Produit en Inde, au Brésil, en Malaisie ou à Madagascar, les baies sont d’abord cueillies avant qu’elles atteignent leur maturité 👉 la suite ici

Un parfum est qualifié de poudré lorsqu’il nous rappelle l’odeur des poudriers d’antan, du talc, de la poudre de riz. Difficile à décrire, les notes poudrées nous évoquent un souvenir olfactif et tactile à la fois. On parle ici de notes douces, cotonneuses et enveloppantes ou encore cosmétiques. Pour créer une composition aux notes poudrées le parfumeur peut utiliser différentes matières premières naturelles ou de synthèse comme la coumarine, l’héliotropine ou encore les ionones. Certaines fleurs permettent également de créer cette fragrance poudrée, c’est le cas de l’iris, la violette ou le mimosa.

La praline est un bonbon à la couleur rose qui cache une amande recouverte de sucre. Outre son succès en pâtisserie, la praline a également séduit les parfumeurs à la recherche de notes gourmandes 👉 la suite ici

La pyramide olfactive correspond à la structure et à la construction d’un parfum. Elle se compose des notes de tête, de cœur et de fond. On vous dit tout ici.

R

On parle de rémanence pour un parfum en qualifiant sa tenue sur la peau, c’est à-dire son intensité olfactive dans le temps. Plus une fragrance dure, plus sa rémanence est bonne.

Le résinoïde est un produit résineux extrait d’une matière première végétale sèche (mousse, racine, gomme). On obtient le résinoïde par l’extraction aux solvants volatils.

Symbole de féminité et d’amour, la rose est utilisée dans les parfums depuis l’Antiquité. Deux variétés de rose sont plébiscitées en parfumerie 👉 la suite ici

S

Le santal est le bois des arbres de la famille des santalacées, c’est un bois à feuilles persistantes qui nous vient d’Asie. Connu et utilisé depuis des millénaires, le santal fait partie de nombreux rites funéraires notamment 👉 la suite ici

Le sillage est l’impression olfactive dans l’atmosphère laissée par une personne qui portait un produit parfumé.

Un solvant est un liquide qui a la capacité de dissoudre d’autres substances sans les modifier chimiquement et sans se modifier lui-même. Utilisé lors du processus d’extraction, les solvants volatils permettent de séparer la matière première de ses composés odorants. Autrefois, on utilisait de l’éther mais ce produit était trop onéreux et surtout très inflammable. Les solvants utilisés aujourd’hui sont l’éthanol ou l’hexane. Le choix du solvant dépend de la température d’ébullition souhaitée et de la solubilité de ce dernier.

La synthèse chimique est une suite de réactions chimiques qui permettent d’obtenir un ou plusieurs produits. En parfumerie les matières de synthèse permettent de recréer des odeurs que l’on ne peut extraire naturellement, dont la rentabilité est trop faible ou dont l’exploitation à l’état naturel est dangereuse pour l’environnement et certains espèces (voir musc). Grâce à la synthèse, les parfumeurs disposent d’une palette olfactive infiniment plus variée. Les molécules de synthèse sont très contrôlées par des réglementations européennes. 

T

Le tabac est un produit qui provient des feuilles séchées des plantes de tabac que l’on retrouve en Amérique Centrale. Dans l’industrie du parfum, l’absolue de tabac s’obtient par extraction aux solvants volatils de différentes variétés 👉 la suite ici

La teinture est un terme désuet aujourd’hui qui désignait les infusions, c’est-à-dire les solutions obtenues en faisant macérer des matières premières dans de l’alcool (exemple : teinture de vanille, de benjoin).

Les touches à sentir, ou mouillettes, sont des bandelettes de papier dont la qualité est spéciale : sans colle et très absorbant. Elles sont destinées à être trempées ou vaporisées avec une matière première ou une composition qui nous permet ensuite d’en apprécier la qualité et d’en suivre l’évolution. Découvrez ici nos conseils pour découvrir un parfum de façon optimale.

La tubéreuse est une fleur blanche en forme d’étoile nichée sur une longue tige et dont l’odeur est assez forte et capiteuse. Il s’agit de l’une des plantes les plus parfumées qu’il existe 👉 la suite ici

V

La vanilla planifolia est la seule orchidée à délivrer un fruit : la gousse de vanille. Originaire d’Amazonie, elle est aujourd’hui cultivée en Indonésie à Madagascar, en Chine et sur l’Île de la Réunion (la vanille bourbon) 👉 la suite ici

Le vétiver est une plante rhyzomique tropicale devenue l’emblème des parfums boisés. En parfumerie on distille les racines séchées du vétiver pour en délivrer l’essence 👉 la suite ici

La violette, aussi appelée pensée, est une petite fleur à cinq pétales. En parfumerie, seules les feuilles de la violette peuvent être utilisées dans leur état naturel 👉 la suite ici

Y

L’ylang-ylang est un arbre cultivé aujourd’hui à Madagascar, sur l’Île de la Réunion et à Mayotte. Son essence est obtenue par les distillations successives de ses fleurs 👉 la suite ici