Culture olfactive : comment entraîner son nez ?

Développez votre culture olfactive en faisant travailler votre nez et votre odorat

L’art de la parfumerie nous entraîne dans des sentiers que nous découvrons parfois pour la première fois. Et comme toutes les premières fois, il peut être difficile d’en saisir toutes les nuances pour les apprécier à leur juste valeur. Mais sans être nécessairement parfumeur, nous pouvons tous à notre niveau parfaire notre culture olfactive pour apprendre à identifier les différentes notes et accords d’une fragrance. Un apprentissage qui vous entraînera dans de merveilleuses découvertes parfumées !

Développer son odorat pour garder l’esprit ouvert

Nous avons de plus en plus de mal à percevoir les odeurs qui nous entourent au quotidien. Trop familières et trop présentes, les odeurs sont partout et nous n’y prêtons plus forcément attention. Cependant, tout au long de nos journées, notre odorat ne cesse d’être sollicité par tous les parfums ambiants et nous pouvons tout à fait améliorer notre sensibilité olfactive si l’on y prête un peu d’attention.

Certaines cultures travaillent déjà sur l’éducation de l’odorat. C’est le cas notamment au Japon où le « Kôdô », art millénaire des fragrances, connaît aujourd’hui une nouvelle ferveur. Cet art ancestral et unique au monde consiste à créer des compositions odorantes essentiellement à base de bois parfumés. Elles sont ensuite données à sentir à un public de connaisseurs au cours d’une cérémonie appelée Kôkai. Le Kôdô repose sur l’aptitude à reconnaître et à mémoriser les odeurs, et à en discerner les différentes nuances. Cet art de sentir et d’apprécier les fragrances implique une forte éducation du nez encore peu répandue dans la culture occidentale.

L’odorat est pourtant un sens prodigieux qui ajoute à notre perception du monde une palette infinie. Il s’agit d’un sens très personnel et intime car nous sentons et ressentons tous les parfums d’une façon différente. Décrire une senteur fait partie des exercices les plus difficiles qu’il soit tant notre perception est liée à nos émotions. Ce qui est assez drôle finalement, puisque physiologiquement parlant nous sommes tous égaux face à notre nez et sa muqueuse olfactive ! Notre parfum stimule nos émotions et ravive nos plus chers souvenirs grâce à la puissance de la mémoire olfactive. Mais lorsqu’on le porte, il habille nos émotions et dévoile nos humeurs, d’où l’importance d’en apprendre un peu plus sur lui…

Plongez dans le grand bain de la culture olfactive

Si vous souhaitez améliorer votre culture olfactive, il n’est pas obligatoire de suivre une formation de parfumeur. Vous pouvez bâtir et parfaire votre propre sensibilité olfactive vous-même avec un peu de temps et de l’envie. Mais par où commencer ? Si vous lisez ces quelques lignes c’est que votre nez vous a conduit au bon endroit car notre « carnez » de notes est ici pour ça ! Internet regorge de contenus dédiés au parfum qui vous apprendront tout un tas de choses que vous ignorez encore peut-être. C’est aussi le lieu idéal pour échanger avec des passionnés, des néophytes et des professionnels pour forger votre propre culture olfactive. Les sites de passionnés tels qu’Auparfum ou Fragrantica, pour ne citer qu’eux, passent en revue les parfums et explorent les coulisses du métier de parfumeur. Si vous préférez mettre le nez dans les bouquins, comment ne pas vous conseiller l’excellent magazine NEZ !

Une fois renseigné, c’est à votre nez de passer à l’action ! Et pour l’éduquer, rien de tel que de se rendre en boutique pour découvrir des parfums qui contiennent et mettent en valeur les ingrédients que vous recherchez. N’hésitez pas à sentir toutes sortes de parfums pour découvrir les 7 familles olfactives, comprendre ce qu’est un oriental, comment sont composés les parfums floraux ou dans quelles fragrances l’on retrouve des accords fougères. Identifiez les notes qui vous plaisent le plus et trouvez des fragrances qui les mettent en avant. Sentez ainsi l’interaction entre les matières premières travaillées sous différentes facettes. Basez-vous sur la pyramide olfactive d’une fragrance et tentez de discerner les différentes notes : tête, cœur et fond… Bref : laissez-vous mener par le bout du nez à la découverte de cette culture olfactive si riche.

À vos marques, prêts… sentez !

Au-delà de la culture, il est important d’entraîner son nez comme le ferait un athlète pour préparer une compétition. Il existe de nombreux exercices qui vous permettront d’améliorer votre sensibilité olfactive. Vous pouvez d’ores et déjà commencer votre entraînement olfactif en devinant les odeurs de quelques matières premières bien distinctes comme la vanille, la rose et la menthe par exemple. Sentez-les individuellement, exercez-vous les yeux fermés, respirez calmement et imprégnez-vous de l’odeur. Pour vous aider à mémoriser leurs parfums, associez-les à un souvenir précis.

Cette gymnastique demande de l’assiduité mais elle est accessible à tous. Chaque occasion peut se prêter à exercer un peu plus votre nez ! Les repas accompagnés de leurs odeurs appétissantes sont le moment idéal pour faire travailler vos récepteurs olfactifs. La prochaine fois que vous commanderez une tasse de chocolat chaud, prenez le temps d’humer son odeur avant de le boire. De cette façon, vous serez capable de créer une image olfactive de ces différentes senteurs et de vous les représenter mentalement comme vous pouvez le faire lorsque vous pensez à l’odeur de l’herbe coupée, ou le parfum si caractéristique des bonbons de votre enfance…

Aimeriez-vous parfaire votre culture olfactive ? Si vous avez d’autres exercices pour entraîner votre nez, partagez-les dans les commentaires, nous aimerions connaître vos astuces !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *