Le plein de vitamines avec un parfum fruité

Le parfum fruité est à l'honneur grâce à ses notes gourmandes et fraîches.

Et si vous retrouviez le cocktail de fruits de votre smoothie préféré dans votre rituel parfumé ? Derrière leur apparente simplicité, les notes fruitées s’invitent dans de nombreuses compositions pour leur apporter une fraîcheur et une douceur irrésistible. Qu’ils soient rouges, jaunes ou exotiques, les fruits ne se savourent plus uniquement avec les papilles et viennent jusqu’à concurrencer les bouquets floraux. Qui a dit que le parfum fruité était réservé à la saison estivale ? De la corbeille aux flacons, comment ont-ils réussi à conquérir notre nez ?

L’origine du parfum fruité

De l’Eau de Cologne…

Les fruits ont toujours été plus ou moins présents dans les parfums. De façon très discrète dans un premier temps, à presque saturée il y a quelques années, ils remportent aujourd’hui une adhésion quasi-totale. Ce sont les agrumes qui se sont d’abord taillés une place dans les compositions. C’est notamment dans l’Eau de Cologne qu’ils sont utilisés pour la première fois. Bergamote, citron ou encore orange y trouvent un terrain de jeu parfumé pour délivrer toute leur acidité et leur fraîcheur. Mais face à l’engouement pour les notes plus capiteuses et animales, les notes fruitées ne se feront quasiment plus sentir durant toute l’évolution de la parfumerie moderne.

Ce n’est qu’au début du XXème siècle, grâce aux progrès de la chimie de synthèse, que le fruit sera de nouveau la star d’une composition. Cette fois pas d’orange ni de citron : c’est la pèche qui chatouillera les narines de ces dames. En 1919, Guerlain réussi ce pari audacieux avec Mitsouko, en y intégrant l’aldhéhyde C14, une molécule de synthèse qui parvient à recréer la note lactée et boisée de ce fruit.

… au P’tit Dop fraise-cerise

Mais la complexité de la recherche de nouvelles senteurs et l’envie de sillages puissants réduiront encore une fois le parfum fruité au silence. Du moins pour quelques décennies. Il reviendra en force dès le début des années 90 grâce aux progrès techniques. De nouvelles molécules sont alors travaillées. Des senteurs de melon, de poire, de pomme ou encore de litchi viendront d’abord titiller les laboratoires cosmétiques. L’heure du shampoing DOP à la fraise avait sonné et les produits d’hygiène se faisaient de plus en plus sucrés. Du côté de la parfumerie, les notes fruitées sont souvent destinées aux adolescentes dans des eaux de toilette légères et rassurantes. Mais face à un succès grandissant, les parfumeurs s’y intéressèrent de plus près pour créer des fragrances désormais iconiques.

La synthèse à la rescousse de Dame Nature

Avec ces senteurs si familières, ces notes semblent plutôt faciles à obtenir de prime abord. Pourtant, créer un parfum fruité a été pendant longtemps une tâche laborieuse. En effet, pour donner vie à une fragrance, les nez assemblent différentes matières premières qu’ils obtiennent à partir d’ingrédients naturels. Ceux-ci produisent de l’huile essentielle ou encore de l’absolue, selon les méthodes utilisées. C’est d’ailleurs sous la forme d’essence, grâce à l’extraction de leurs zestes, que les agrumes ont longtemps figuré comme les seuls fruits présents en parfumerie. Ils sont même devenus la base de la famille olfactive des hespéridés. Mais les agrumes, l’abricot et le cassis, créés respectivement à partir d’un arbuste appelé osmanthus et de bourgeons de cassis, sont les uniques fruits à pouvoir être utilisés en parfumerie sous leur forme naturelle. Pour tous les autres, il est nécessaire d’utiliser la synthèse afin de reproduire leurs odeurs.

Un parfum à croquer

Salade de fruits, jolie jolie

Désormais, les notes fruitées sont très appréciées et se retrouvent dans des créations à la fois fraîches, modernes et originales. Grâce à une multitude de matières synthétiques, les parfumeurs peuvent intégrer dans leurs fragrances des fruits divers et variés. Le melon, la poire, les fruits rouges et les fruits jaunes comme la pèche ou l’abricot, sont les plus utilisés en parfumerie. Mais leurs cousins exotiques, le litchi, la mangue ou encore la papaye, s’intègrent parfaitement dans des parfums aux notes ensoleillées. Savez-vous que l’on retrouve la note douce et désaltérante du melon dans l’eau de parfum musc, ou encore que l’abricot se dévoilait aussi suave qu’envoûtant dans kilim ?

Des fruits oui, mais pas que !

Omniprésentes dans les parfums hespéridés, les notes fruitées se savourent aussi de différentes façons. Nostalgie du verger en fleur ou mélanges épicés, leurs facettes se retrouvent également dans d’autres familles olfactives. Les notes fruitées sont particulièrement volatiles et pour accentuer leur senteur et leur tenue sur la peau, les parfumeurs les associent avec des accords floraux ou chyprés. Mais il n’est pas rare de retrouver les fruits aux côtés des épices ou de l’ambre dans des compositions orientales ou aromatiques.

Quand le parfum fruité franchi les barrières

Le parfum fruité est largement représenté dans la gamme des parfums dits féminins, notamment grâce à leurs associations fleuries. Bien qu’enivrantes, ces notes se révèlent peu sexuées et plaisent autant aux hommes qu’aux femmes, même si nous le rappelons le parfum est une création subjective que chacun s’approprie différemment, au-delà des codes et des traditions. Grâce cette odeur « mixte », les notes fruitées sont monnaie courante dans des fragrances unisexes comme les eaux de Cologne. Mais on les retrouve aussi dans des parfums plus typés masculins pour apporter une note sucrée à des épices ou à une composition aromatique.

Le parfum fruité a non seulement franchi les frontières du genre mais aussi celles du monde. Ces notes fraîches et délicates ont même gagné les faveurs des japonaises. Le mur de pudeur qui les dissuade encore de se parfumer commence doucement à s’effriter face à des sillages de pèche ou de cerise, dont elles raffolent.

Le succès du parfum fruité ne semble toujours pas s’essouffler, pour notre plus grand plaisir ! Entre gourmandise et fraîcheur, ces notes éveillent nos sens et nous font voyager en quelques gouttes. Aimez-vous ce genre de fragrance autant que nous ? Quels sont les fruits que vous aimez sentir dans vos parfums ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *