Comment conserver un parfum ?

Apprenez comment conserver un parfum dans les meilleures conditions.

Conserver un parfum dans de bonnes conditions est un jeu d’enfant… Mais parfois, cela va à l’encontre de certaines pratiques quotidiennes. Grâce à quelques gestes simples, vous pourrez encore profiter de vos parfums dans plusieurs années ! Des conseils pratiques qui seront autant utiles aux collectionneurs qu’à ceux qui changent de parfum comme de chemise !

Un produit complexe à apprivoiser

Ce parfum, vous l’avez choisi pour qu’il vous colle à la peau et devienne le précieux allié de votre quotidien. Alors pour que l’alchimie entre cette essence et votre peau dure, il faut en prendre soin ! Pourquoi ? Parce que le parfum est un produit complexe qui évolue au fil du temps et des utilisations. Alors pour éviter que cette histoire parfumée ne tourne au vinaigre, il faut comprendre comment se comporte le jus d’une fragrance. Le parfum est généralement composé de plusieurs types d’ingrédients : de l’alcool, des matières premières naturelles et des ingrédients de synthèse. Si les molécules synthétiques apportent de linéarité et de la stabilité à la formule, les ingrédients d’origine naturelle évoluent, s’évaporent et changent en fonction de votre peau et des conditions dans lesquelles vous le portez.

Le parfum, ça se périme ?

On entend souvent qu’un parfum ne se garde pas plus de 3 ans. En réalité, ce chiffre fatidique des 36 mois, indiqué sur les produits cosmétiques et recommandé en parfumerie, représente surtout une couverture juridique et légale pour les fabricants et les industriels en cas de réclamation après ce laps de temps. Toutefois, il est vrai que certaines fragrances se conservent mieux que d’autres. C’est le cas des jus boisés, cuirés ou orientaux, qui résistent mieux à l’instabilité du temps. Les notes citronnées provenant d’ingrédients naturels auront, en revanche, tendance à s’évaporer plus rapidement.

Comme le bon vin, certaines compositions s’embellissent avec le temps et provoquent toujours autant d’émotions, même après plusieurs dizaines d’années ! Le seul juge doit donc rester votre nez. En cas de doute, commencez par appliquer un peu de parfum sur votre poignet. Attendez quelques instants et inspirez : si la fragrance est toujours celle que vous avez tant aimée et que l’odeur dégagée est agréable, c’est que la magie opère encore ! Si au contraire, vous sentez une odeur de plastique ou de vinaigre, des notes métalliques et que la sensation olfactive est globalement désagréable, vos chemins doivent peut-être se séparer…

Les 5 règles d’or pour bien conserver son parfum

Mettez-le à l’abri

Alors par quoi commencer pour bien conserver un parfum ? De manière générale, les parfums ne s’entendent pas très bien avec la chaleur et la lumière. En effet, le parfum supporte mal les différences de température, d’autant plus lorsqu’elles sont répétées ! Et pour cause, les rayons UV vont entraîner une altération des molécules olfactives. La chaleur quant à elle va accélérer les réactions, et faire en sorte que votre parfum change et se dégrade plus rapidement.  

Le parfum, c’est dans la boite !

L’endroit où sera exposé votre précieux écrin est donc primordial. On évite absolument la salle de bain trop humide et chauffée, le rebord d’une fenêtre exposé plein Sud ou à côté du joli radiateur vintage en fonte. Si l’option de la cave à vin, aussi intéressante qu’elle soit, nous paraît complexe au quotidien, vous pouvez toujours stocker vos fragrances dans votre chambre dans un endroit plutôt sombre. Pour que le parfum se conserve encore mieux dans le temps, l’idéal est de le laisser dans son emballage. Et oui, l’étui n’est pas seulement là pour le plaisir de vos yeux ! À défaut, une belle trousse fera aussi bien l’affaire ! Le flacon serait ainsi protégé des agressions du soleil et de la chaleur.

L’oxydation n’est pas synonyme de péremption

Vous l’avez compris, le parfum n’aime pas la lumière, et trop exposées, certaines fragrances peuvent changer légèrement de couleur. On appelle ce phénomène l’oxydation, et c’est complètement naturel. Mais attention, cela ne veut pas forcément dire que sa qualité se dégrade. Par exemple, la couleur de l’eau de parfum vanille, qui est translucide à l’origine, tend rapidement vers une teinte orangée au contact répété de la lumière, mais sa qualité reste intacte, on vous rassure ! Alors avant de jeter à la poubelle, testez, sentez… Et profitez-en encore !

Évitez le contact avec l’air

Parmi les ennemis des essences, l’air figure aussi en bonne place. Les contacts répétés avec l’air vont participer à l’altération des molécules odorantes. Gardez donc le flacon de votre fragrance à la verticale. Cela fera en sorte que le minimum de surface possible du parfum soit en contact avec l’air, et ainsi éviter le risque d’oxydation. N’ouvrez donc le bouchon de votre flacon que pour vous parfumer, et pensez à bien le refermer si vous souhaitez conserver un parfum dans le temps. De même, si cela fait longtemps que vous n’avez pas utilisé votre parfum, n’hésitez pas à faire quelques vaporisations « dans le vent » pour purger le tube plongeur dans le flacon qui aurait pu s’encrasser légèrement. De manière générale, les parfums dotés d’un flacon avec un vaporisateur résistent davantage au temps que les flacons « splash » ou avec une poire.

Pour conserver un parfum, la peau propre tu auras

Enfin, si vous prélevez votre parfum avec les doigts, ou si vous l’appliquez en frottant son bouchon à même la peau, faites-le impérativement avant de vous être crémé ou maquillé. Votre peau doit être propre pour que l’alchimie fonctionne. Cela permet d’éviter d’introduire des impuretés ou d’autres éléments gras qui pourraient pénétrer dans la fragrance et risqueraient de la modifier.

Alors, aviez-vous déjà les bons réflexes ?


Découvrez les fragrances mentionnées dans cet article

Pack Découverte
Pack Découverte
Testez nos parfums
15€
eau de parfum vanille
vanille
eau de parfum
dès 35€

 

7 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *