Le poivre, parfum de caractère

Découvrez le parfum du poivre, un ingrédient aux multiples facettes qui plaît de plus en plus aux parfumeurs.

Si certains froncent le nez rien que d’en parler, d’autres se délectent de ses arômes puissants et contrastés. Le parfum du poivre ne manque clairement pas de piquant mais il dévoile pour autant beaucoup de subtilité. Nous vous proposons un voyage olfactif pour partir à la conquête des multiples facettes parfumées de celui que l’on appelle « la reine des épices » !

Les origines du poivre, épice emblématique

Le voyage du poivre

Les signes qui témoignent de l’existence du poivre remontent à plus de 2000 ans av. JC. À l’époque de l’Égypte ancienne, cette épice fait déjà l’objet d’un commerce florissant. Des traces de grains de poivre ont d’ailleurs été découvertes dans l’estomac et le nez de Ramsès le Grand. Largement influencés par les civilisations plus anciennes, les romains développent à leur tour un commerce d’épices et notamment de poivre. Les baies colorées s’utilisent comme monnaie d’échange et s’invitent dans de nombreuses recettes culinaires. Son prix équivaut souvent à celui de l’or.

Le poivre et son parfum piquant se diffuse ensuite dans toute l’Europe dès le Moyen-Âge. On l’importe alors de Constantinople, de la Syrie ou encore d’Alexandrie. Puis en 1497, Vasco de Gama découvre une voie maritime vers les Indes et de nouvelles sources d’importation du poivre. Au fil des ans, les grains épicés se sont répandus partout dans le monde et sont devenus beaucoup plus accessibles.

Zoom sur le poivrier, une plante qui ne manque pas de piquant

Originaire des côtes de Malabar en Inde, le poivre provient en fait du poivrier, une plante grimpante qui répond également au doux nom dz Piper Nigrum. Aujourd’hui cultivé dans des zones tropicales comme l’Inde, l’Indonésie, le Brésil ou encore Madagascar, le poivrier forme des lianes aériennes que l’on soutient généralement avec des tuteurs. La liane produit des grappes de baies de couleur verte lorsqu’elles n’ont pas encore atteint leur maturité. Ces petites baies parfumées sont récoltées à la main puis séchées pour devenir l’une des épices les plus recherchées : le poivre. Une seule liane peut ainsi produire près d’1,5 kg de grains par an.

Le poivre, un parfum qui nous en fait voir de toutes les couleurs

Seules les baies du Piper Nigrum peuvent légalement être appelées poivre. Selon le traitement appliqué et le stade de la récolte, le même poivrier peut délivrer 4 types de grains différents, tous utilisés en cuisine comme en parfumerie.

  • Le poivre vert : ce sont des baies jeunes, récoltées alors que les grains ne sont pas encore matures. Pour obtenir du poivre vert, on conserve les baies fraîches dans un endroit humide pour 6 mois maximum. Il se consomme frais ou séché et est généralement apprécié pour son goût herbacé et végétal.
  • Le poivre noir : c’est la forme la plus répandue des baies du poivrier, consommée dans le monde entier. Les grains sont récoltés à la main juste avant leur maturité lorsqu’ils sont encore verts. Bouillies, puis séchées au soleil, les baies vont se déshydrater, durcir et se friper. Utilisé pour son goût piquant, le poivre noir possède aussi de nombreuses vertus thérapeutiques et serait même un puissant aphrodisiaque selon certains mythes.
  • Le poivre blanc : récoltées un peu plus tardivement, les baies prennent directement un grand bain d’eau. Cela permet d’en décoller plus facilement la peau, appelée épicarpe, pour laisser apparaitre un grain blanc. Les baies « nues » sont ensuite mises à sécher pour obtenir un poivre blanc, beaucoup plus doux que le noir.
  • Le poivre rouge : il est cueilli sur le poivrier au bout de 9 mois. C’est en fait un poivre vert qui a atteint sa maturité naturellement, que l’on fera ensuite sécher à l’abri du soleil.

Poivre et parfum : des notes subtilement piquantes

L’essence de poivre en parfumerie

Chaque type de poivre produit par le poivrier Piper Nigrum peut être utilisé par les parfumeurs. Les nez peuvent ainsi ajouter à leurs compositions olfactives de l’huile essentielle de poivre blanc, vert, rouge ou noir. Pour obtenir cette matière parfumée, il faut distiller le fruit à la vapeur d’eau. Il est également possible de procéder à une extraction au CO2 supercritique pour délivrer un extrait de poivre, très pur et puissant.

Vrai ou faux poivre ?

Mais la parfumerie ne se limite pas qu’aux baies produites par le Piper Nigrum. D’autres grains, de la famille des rutacées, sont également plébiscités par les parfumeurs. Proche de la famille des agrumes, ces poivres développent des notes fraîches et acidulées. C’est le cas du poivre de Sichuan aux arômes citronnés ou encore du poivre du Timut qui évoque le pamplemousse. L’industrie de la parfumerie s’est également acoquinée avec celui que l’on appelle vulgairement le faux poivre. Originaire d’Amérique du Sud, cette épice fraîche est produite par une espèce d’arbre qui pousse au Brésil et au Pérou. Ce poivre rose, ou baies roses, délivre une huile essentielle parfumée beaucoup plus fraîche et aromatique.  

Quel est le parfum du poivre ?

Quelle que soit sa couleur, les notes qui émanent des baies du poivrier possèdent toutes un côté chaud et épicé qui se diffuse dans la totalité de la composition. Le poivre noir dévoile des facettes piquantes et boisées, tout en révélant des nuances poussiéreuses. Il apporte du relief et de la profondeur aux fragrances. On le retrouve majoritairement dans les parfums boisées, orientaux et chyprés. Le poivre blanc est plus sensuel, avec un petit côté animalisé très chaleureux. Les baies roses diffusent quant à elles un parfum assez délicat. On leur confère des facettes poivrées bien sûr, mais aussi des nuances anisées et sucrées. Le parfum du poivre rose s’accorde à merveille avec les agrumes notamment, et relève les compositions en leur donnant un vrai « coup de fouet » olfactif.

Le parfum du poivre s’invite chez Carrément Belle

La Baigneuse aussi a succombé aux charmes piquants et subtils du poivre. Elle l’a d’ailleurs tellement aimé qu’elle a saupoudré certaines variétés de cet ingrédient parfumé dans deux de nos fragrances…

les notes épicées sont prédominantes dans 555 grâce au poivre, à la cannelle et au girofle

555, notes fusantes et poivrées

Dans notre eau de parfum mystérieuse et envoûtante 555, le poivre blanc diffuse toutes ses facettes chaudes et sensuelles. Au départ agrumée, la fragrance se fait de plus en plus chaleureuse et épicée au fil des heures. Le poivre s’accorde avec la fraîcheur des baies roses et de l’orange. Soutenue par des nuances épicées où prennent place le girofle et la réglisse, son essence exprime toute sa subtilité. Cet ingrédient développe aussi des tonalités fusantes qui se marient avec des notes irisées et poudrées. Une fragrance pour elle comme pour lui…

les notes épicées d'alo se trouvent dans les baies roses, qui apportent un vrai coup de fouet olfactif

Essence de fraîcheur avec alõ

On retrouve la fraîcheur pétillante du « faux-poivre » dans l’eau de parfum alõ. Ici, l’essence des baies roses du Pérou s’accorde avec le côté vibrant des agrumes et le profil épicé des baies de genièvre et du gingembre. Ce mélange festif prend de la profondeur grâce aux notes marines et s’enveloppe ensuite d’un fond beaucoup plus chaud et boisé.

Aimez-vous le parfum du poivre ? Connaissiez-vous ses différentes variétés ?


Découvrez les fragrances mentionnées dans cet article

Pack Découverte
Pack Découverte
Testez nos parfums
15€
eau de parfum alõ
alõ
eau de parfum
dès 35€
eau de parfum 555
555
eau de parfum
dès 35€

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *